Cancer : bientôt un test universel et pas cher pour les dépister ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une découverte importante dans la lutte contre le cancer, un test coloré et tout simple, capable de détecter n’importe quel type de cancer.
Ce jeudi, on innove dans le diagnostic du cancer. On a peut-être mis au point un test universel qui détecte les toutes premières traces d’un cancer.

En plus, il est tout simple : il suffit de prélever une goutte de sang, la mettre dans un liquide. On secoue et selon la couleur, cela voudra dire que l’on a, ou pas, des cellules cancéreuses quelque part.
Donc pas besoin de scanner, d’IRM ou de biopsie. Ça pourrait être fait chez le généraliste ou même chez un pharmacien. Et si il y a une alerte, on vous enverra vers un spécialiste pour des examens approfondis.
Le test montre seulement qu’il y a un cancer. Il ne dit pas où, ni à quel stade il est avancé. Mais ça permettra de le prendre en charge rapidement. Plus on diagnostique tôt, plus on augmente les chances de guérison.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’on va tester tout le monde régulièrement ?

Non, vous imaginez. Cela pourrait inquiéter les gens, même les rendre hypocondriaques.
Anicet Mbida en a parlé avec un médecin, il m’expliquait que ça pourrait surtout servir au suivi de tous ceux qui ont des prédispositions génétiques pour certains cancers. Aujourd’hui, on peut difficilement multiplier les tests pour savoir s’ils développent la maladie car les protocoles sont assez lourds (IRM, scanner, etc.). Mais ça devient possible avec un petit test coloré.
C’est une véritable avancée que l’on doit à des chercheurs de l’université du Queensland en Australie. Mais il ne faut pas s’emballer. On est encore au début des recherches. En tout cas, c’est un vrai pas de plus vers un diagnostic ultra précoce du cancer avec une simple prise de sang.