Antivol : une voiture qui prévient quand on essaie de la forcer ou de la voler

  • A
  • A
1:39
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce vendredi, il s'intéresse à un nouveau système de sécurité qui arrive chez les constructeurs Français après avoir été testé par Tesla, une voiture qui prévient quand on essaie de la forcer ou de la voler.

L’innovation du jour, c’est un antivol de nouvelle génération. On connaissait l’alarme qui hurle dès qu’on essaie de forcer la voiture. Désormais, on sera prévenu directement sur son téléphone. On pourra alors bloquer le véhicule, ou carrément interpeller le voleur à distance.

On pourra lui parler directement : "laissez ma voiture tranquille ou j’appelle la police !". Le message sera relayé par les haut-parleurs de la voiture. On pourra même voir ce qu’il est en train de faire grâce aux caméras panoramiques que l’on trouve aujourd’hui sur les rétroviseurs. Donc cela risque de surprendre.

Tesla aura été le premier à proposer ce type de fonction sur ses voitures. Aujourd’hui, il est rejoint par la plupart des constructeurs (Ford, Volkswagen, BMW, Mercedes…). Et cela arrive, tout doucement, chez nos constructeurs français.

Ce sera réservé aux nouvelles voitures ?

Non, pas forcément. Chez Ford et BMW, par exemple, il suffit d’une mise à jour de l’ordinateur de bord et de l’application. Il faut savoir que depuis deux ans, toutes les nouvelles voitures sont connectées. Elles ont une carte SIM pour contacter automatiquement les services d’urgence en cas d’accident.

La plupart sont aussi équipées de mouchards. Ils se déclenchent quand une vitre est cassée ou quand la voiture est déplacée (si on la met sur un camion, par exemple). Ce n’était donc pas très difficile d’envoyer une alerte vers le téléphone.

Ça fonctionne aussi dans l’autre sens ?

Oui. C’est de cette manière que l’on peut complètement immobiliser la voiture à distance.

Pour autant, ce n’est pas réservé au vol. On commence aussi à s’en servir comme d’une sorte de "contrôle parental". Puisque l’on peut limiter l’accélération, empêcher de dépasser une certaine vitesse ou même fixer un périmètre que la voiture n’a pas le droit de dépasser. Pratique quand on prête sa voiture à son enfant ou à un copain en qui on n’a pas trop confiance.