17:40
  • Copié
SAISON 2021 - 2022

Écoutez le récit consacré à Marie-Thérèse Charlotte de France, la fille aînée de Louis XVI et de Marie-Antoinette, dernière survivante de la famille royale suite à la Révolution française. Née à Versailles, elle connaît pendant ses jeunes années une vie "normale" d’enfant royal. Mais lorsque la Révolution éclate, l’avenir prestigieux auquel elle était promise de par son rang s’écroule. En 1792 commence la longue période d’enfermement à la prison du Temple qui marquera son histoire. Comment vit-elle le violent tourbillon révolutionnaire dans lequel elle se retrouve emportée ? A quoi ressemble son quotidien dans les premières années de sa captivité ? Dans cette première partie d’épisode, Clémentine Portier-Kaltenbach raconte les événements qui ont condamné Marie-Thérèse de France à une vie de solitude.

Dans ce nouvel épisode du podcast "Au cœur de l’Histoire", Clémentine Portier-Kaltenbach raconte les épreuves qu’a dû traverser à un jeune âge Marie-Thérèse de France, première enfant de Louis XVI, lors des événements de la Révolution française. Au fil des mois de captivité dans la tour du Temple, Marie-Thérèse se retrouve séparée des membres de sa famille. Elle l’ignore encore, mais son père et sa mère ont été tour à tour envoyés à l’échafaud. Dans Paris, on ne l’appelle plus que "l’orpheline du Temple". Livrée à elle-même dans le troisième étage de la tour, privée de compagnie et de loisirs, la dernière survivante de la famille royale dépérit… Ce récit est une production Europe 1 Studio.

 

 

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSpotifyDeezerAmazon musicDailymotion et YouTube , ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

 

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Ecriture et présentation : Clémentine Portier-Kaltenbach

Production : Europe 1 Studio

Réalisation : Clément Ibrahim

Diffusion : Eloïse Bertil

Graphisme : Sidonie Mangin