LE SAVIEZ-VOUS ? Sherlock Holmes possède un alter ego français

SAISON 2019 - 2020
  • A
  • A
3:34
Partagez sur :

En 1906, l'auteur d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc, décide d'intégrer le personnage de Sherlock Holmes dans ses romans. De quoi s'attirer les foudres du créateur du détective "so british" : Sir Arthur Conan Doyle. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", Jean Des Cars revient sur la passe d’arme entre les deux auteurs.

En écoutant le récit consacré à Arthur Conan Doyle, vous avez peut-être eu envie d'en savoir plus sur l'influence de son personnage fétiche, Sherlock Holmes, dans la littérature. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", le spécialiste histoire Jean des Cars vous raconte comment l'auteur d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc, a intégré le détective britannique dans ses romans.

Saviez-vous qu’en juin 1906, Maurice Leblanc, le père du célèbre Arsène Lupin, publie une nouvelle dans son livre Arsène Lupin, gentleman cambrioleur intitulée : Sherlock Holmes arrive trop tard ! ?

Conan Doyle connaît alors une vogue extraordinaire grâce à la publication, en France, des aventures de son héros Sherlock Holmes dans la bibliothèque Femina, en 1902. L’auteur proteste vigoureusement : comment un confrère français, qui connaît également un très grand succès, peut-il utiliser un personnage aussi célèbre que Sherlock Holmes mais qui ne lui appartient pas ?

Maurice Leblanc doit s’incliner. Il va employer un stratagème digne de son héros Arsène Lupin en appelant désormais son ennemi le détective britannique Herlock Sholmès ! Celui-ci apparaîtra dans deux récits de la série Les nouvelles aventures d’Arsène Lupin : La dame blonde, et La lampe juive. Elles sont publiées dans le journal Je sais tout avant de ressortir en un volume qui paraît en 1908, intitulé Arsène Lupin contre Herlock Sholmès. Ce sera un beau succès.

Un Sherlock Holmes détestable

Maurice Leblanc déteste le personnage de Sherlock Holmes. Donc, son personnage Herlock Sholmès est tout à fait détestable ! Le détective britannique, aux détections rigoureuses, représentant de l’ordre, froid et raisonneur, est, évidemment, le contraire d’Arsène Lupin, à l’esprit bien français, frondeur et sentimental. Deux mondes, deux univers en totale opposition. On retrouvera Herlock Sholmès dans le très fameux roman L'Aiguille creuse qui se termine par une confrontation tragique des deux hommes.

Opposer le clone de Sherlock Holmes, misogyne, maniaque au flamboyant gentleman cambrioleur, était évidemment tentant. Maurice Leblanc a osé le faire. Conan Doyle n’a pas du tout apprécié. Mais n’était-ce pas pour lui une nouvelle consécration et un hommage à son talent ? 

Les lecteurs, eux, ont autant apprécié Sherlock Holmes que Arsène Lupin. Ils ont aimé leur rivalité. Le succès de l’un n’a pas porté ombrage à celui de l’autre. Après tout, Maurice Leblanc n’a-t-il pas été surnommé le "Conan Doyle français" ?

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Auteur et présentation : Jean des Cars 

Cheffe de projet  : Adèle Ponticelli

Réalisation : Laurent Sirguy et Guillaume Vasseau

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Europe 1 Studio

Bibliographie :  "Les Aventures de Sherlock Holmes" (Edition française, Robert Laffont, 1957)

Les émissions précédentes