LE SAVIEZ-VOUS ? La France est l'un des derniers pays d’Europe à avoir autorisé le droit de vote des femmes

SAISON 2019 - 2020 , modifié à
  • A
  • A
3:24
Partagez sur :

Dès la fin du 19ème siècle, plusieurs pays ont avancé sur le chemin de l'égalité entre les femmes et les hommes. La France, elle, a pris un considérable retard. Découvrez cette histoire dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire".

En écoutant le récit consacré à Emmeline Pankhurst, vous vous êtes peut être demandé pourquoi les Françaises ont dû attendre presque trente ans de plus que les Britanniques pour obtenir le droit de vote. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", le spécialiste histoire Jean des Cars revient sur l'histoire de l'obtention du droit de vote des femmes en France et dans le monde. 

Saviez-vous que la lutte pour l’égalité des droits politiques entre hommes et femmes n’obtint que peu de résultats dans notre pays jusqu’au milieu du 20ème siècle ? Le principe de l’incapacité juridique et politique des femmes, formulé dans le Code Civil de 1804, a longtemps bloqué tout progrès dans ce domaine. La France a ainsi pris du retard. Car pendant ce temps-là, plusieurs autres pays avançaient bel et bien sur le chemin de l’égalité !

Ainsi, à partir de 1890, plusieurs États de l’Ouest des Etats-Unis accordèrent le droit de vote aux femmes. Cette évolution gagna ensuite la Nouvelle-Zélande en 1893, l’Australie en en 1902, la Finlande en 1906 et la Norvège en 1913. Toutefois, dans ce pays scandinave, ce droit n’était reconnu que si les femmes ou leurs conjoints avaient payé tous leurs impôts.

En Angleterre, les revendications des femmes, menées par celles qu’on appelait les Suffragettes, prirent une forme violente dans les premières années du 20ème siècle. Elles n’obtinrent gain de cause qu’en 1918. Et encore : uniquement pour les femmes âgées de 30 ans au moins !

En avril 1911, au Portugal, la Cour Constitutionnelle jugea que les femmes avaient le droit de participer aux élections. En mai de la même année, en Islande, le nouveau code électoral garantissait aux femmes leurs droits politiques complets. Les femmes russes pouvaient voter dès 1917 grâce à la Révolution bolchevique, les Allemandes en 1918. Toutes les citoyennes nord-américaines purent voter dès 1920, grâce au 19ème amendement de la Constitution.

Les partis de gauche s'opposent au droit de vote avant guerre

Mais en France, les partis de gauche, pourtant favorables à l’émancipation féminine, s’opposèrent au droit de vote des femmes parce qu’ils craignaient qu’elles n’apportent leurs suffrages qu’aux défenseurs de positions conservatrices. Et, de fait, ce fut souvent le cas jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, même si dès 1936, plusieurs femmes siégeaient dans le gouvernement du Front Populaire.

Le 21 avril 1944, le général de Gaulle, chef suprême de la France Libre, décide que les femmes françaises sont désormais électrices et éligibles. Il reconnaît ainsi le rôle essentiel qu’elles avaient joué dans la Résistance. Les Françaises votent pour la première fois un an plus tard, le 29 avril 1945, aux élections municipales. 

Mais il faudra attendre le milieu des années 1970 pour que les femmes conquièrent la plénitude de leurs droits politiques dans presque tous les pays du monde.

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Auteur et présentation : Jean des Cars 

Cheffe de projet  : Adèle Ponticelli

Réalisation : Guillaume Vasseau

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Europe 1 Studio

Les émissions précédentes
Les chroniques de l'émission

01h51 : Cinq histoires des Etats-Unis

Voir toutes les chroniques