LE SAVIEZ-VOUS ? Greta Garbo était une fervente défenseuse des 35 heures

SAISON 2019 - 2020
  • A
  • A
3:21
Partagez sur :

L’actrice avait la réputation d'être froide, hautaine et mystérieuse. Mais qui était vraiment Greta Garbo ? Découvrez cette histoire dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire".

En écoutant le récit consacré à Greta Garbo vous avez peut être eu envie d'en savoir plus sur la personnalité de l'actrice. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", le spécialiste histoire Jean des Cars vous explique quelle femme était Greta Garbo en coulisse.

Savez-vous que Greta Garbo avait réussi à obtenir, à Hollywood, des concessions qu’aucune autre actrice de notoriété mondiale n’avait obtenues avant elle ? Il ne s’agissait pas de caprices mais d’exigences. Sur un film, elle travaillait de 9h à 17h. Même si une scène n’était pas terminée, on la remettait au lendemain. La vedette estimait que ses huit heures de travail étaient son maximum et elle voulait donner le meilleur d’elle-même. C'était juste du professionnalisme.

Tous ses metteurs en scène s’y sont plié, appréciant de la voir arriver à 9h précises, habillée et maquillée, prête à tourner. Sur le plateau, elle était adorée des techniciens. Elle se montrait bonne camarade. À l’heure du déjeuner, au lieu de s’isoler dans sa loge, elle restait sur le plateau avec l’équipe et se contentait du sandwich qu’elle avait elle-même apporté.

Une femme de coeur

Cette femme à la réputation d’actrice froide, hautaine et inaccessible fabriquée par le studio, était, en réalité, une femme de coeur. Elle l’a montré à plusieurs reprises. D’abord, sur le tournage de Comme tu me veux, elle avait pour partenaire Erich von Stroheim. Le studio se méfiait de cet acteur-metteur en scène, génial mais compliqué. Or, avant le tournage, il avait fait une chute de cheval et souffrait d’une hanche. Afin d’éviter de le mettre dans une position délicate, pour la première fois de sa vie, Greta Garbo s’inventa une migraine. Elle retarda ainsi le tournage, laissant à son partenaire le temps de se remettre.

Elle se comporta de la même façon avec John Gilbert. Ils avaient formé un couple rêvé dans plusieurs films muets. Si Garbo avait réussi le passage au parlant, cela n’avait pas été le cas de John Gilbert. Sa carrière avait été brutalement brisée. Lors du tournage de son film le plus emblématique La Reine Christine, après avoir récusé Laurence Olivier, avec qui elle ne s’entendait pas, Greta Garbo le fit remplacer par John Gilbert pour lui donner une nouvelle chance. Il avait partagé sa vie pendant quelque temps mais cela n’avait pas duré. "Je me méfie de moi-même et n’accueille les hommages qu’avec prudence. Je m’efforce de me garder des vertiges de la passion, parce que j’estime qu’une femme amoureuse ne fait plus rien de bon et que je pense avant tout à mon travail, que je place plus haut que tout dans mon esprit". La vie privée de Greta Garbo passait largement derrière sa carrière. 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Auteur et présentation : Jean des Cars 

Cheffe de projet  : Adèle Ponticelli

Réalisation : Guillaume Vasseau

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Europe 1 Studio

 

 

 

Les émissions précédentes