SNCF : 15,5% des cheminots en grève, près des trois quarts des conducteurs

  • A
  • A
SNCF Grève
Le taux de grévistes chez les conducteurs de trains reste fort. © Damien MEYER / AFP
Partagez sur :
Le nombre de grévistes à la SNCF est globalement en baisse, mais le taux de conducteurs et de contrôleurs en grève reste fort malgré tout, ce qui perturbe toujours le trafic. 

Un peu plus d'un cheminot sur six (15,5%) était en grève contre la réforme des retraites mercredi matin à la SNCF, avec près des trois quarts des conducteurs (73,5%) et la moitié des contrôleurs (49,9%) grévistes, a annoncé la direction. Parmi les personnels indispensables à la circulation des trains, 20,2% des aiguilleurs étaient en grève, indique la direction dans un communiqué.

 

La mobilisation est en baisse par rapport à mardi, deuxième journée de mobilisation interprofessionnelle qui a enregistré 24,7% de grévistes parmi les cheminots, dont 77,3% chez les conducteurs, 55,4% chez les contrôleurs et 23,9% chez les aiguilleurs. Elle reste toutefois particulièrement forte chez les agents de conduite.

Un décompte chaque matin

Au premier jour de l'appel à la grève interprofessionnelle, jeudi dernier, plus d'un cheminot sur deux (55,6%) avait fait grève, dont 85,7% des conducteurs et 73,3% des contrôleurs, selon les chiffres de la SNCF, qui réalise dans la matinée un décompte des présents et absents devant travailler dans chacun des 400 établissements ou unités de la France entière.

Côté trafic, la grève menée de front à la SNCF et à la RATP, au 7e jour du mouvement, continuait de rendre les déplacements très difficiles. La SNCF assure la circulation de trois TER sur dix, un train Intercités et un TGV sur quatre. En Île-de-France, sept lignes de métro sur seize circulent et 40% des liaisons en bus sont assurées. Île-de-France Mobilités a affrété 220 autocars et bus pour renforcer certaines liaisons de la banlieue parisienne. Le trafic routier a été particulièrement dense en matinée, avec un pic à 450 kilomètres de bouchons environ vers 8H30 en Île-de-France, selon le site d'information routière Sytadin.