Recrutements de cadres : un marché toujours dynamique, à son plus haut niveau au troisième trimestre

  • A
  • A
© MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

63% des entreprises de plus de 100 salariés "ont recruté au moins un cadre" au troisième trimestre, soit le taux "le plus important jamais atteint par cet indicateur", selon le baromètre trimestriel de l'Apec publié mercredi.

Les recrutements de cadres ont continué de progresser au troisième trimestre, atteignant un plus haut niveau au sein des entreprises de plus de 100 salariés, selon le baromètre trimestriel de l'Association pour l'Emploi des Cadres (Apec) publié mercredi.

Une hausse de trois points en un an. Ainsi, 63% des entreprises de plus de 100 salariés interrogées par l'Apec "ont recruté au moins un cadre" au troisième trimestre, soit le taux "le plus important jamais atteint par cet indicateur" et "une hausse de trois points par rapport au troisième trimestre 2017", souligne l'organisme dans son étude.

Les secteurs du conseil et du médico-social particulièrement dynamique. Cela "traduit le dynamisme du marché de l'emploi cadre", note l'Apec. Mais cette progression ne concerne pas tous les secteurs, précise-t-elle. Au troisième trimestre, les embauches de cadres ont bondi dans le secteur du conseil et services aux entreprises (+18 points par rapport au 3ème trimestre de 2017), de même que dans le secteur médico-social (+9 pts). Elles ont augmenté plus modérément dans le secteur commerce et transports (+3 points) et dans celui des activités informatiques (+1 point). 

Large baisse dans la banque et l'assurance. À l'inverse, les recrutements ont chuté dans le secteur banque et assurance (-15 points). Ils ont aussi diminué dans l'ingénierie-recherche et développement (-4 points), la construction (-4 points) et l'industrie (-2 points).

"La confiance des entreprises est toujours de mise". Globalement, d'ici à la fin de l'année, "la confiance des entreprises est toujours de mise", selon l'Apec. Au cours du quatrième trimestre, en effet, "57% des entreprises envisagent de recruter au moins un cadre". Et les intentions d'embauche sur cette période sont "très élevées dans les activités informatiques et l'ingénierie-recherche et développement".

 

"Le marché de l'emploi cadre reste bien orienté, même s'il faudra attendre les prochains mois pour savoir si toutes les intentions du quatrième trimestre se transforment en véritables recrutements", a commenté Bertrand Hebert, directeur général de l'Apec, cité dans l'étude. Le baromètre trimestriel sur le recrutement des cadres de l'Apec est basé sur "un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé", précise l'organisme.