Pourquoi les Français ont dévalisé les magasins de meubles en 2017

  • A
  • A
© DERRICK CEYRAC / AFP
Partagez sur :
Les fabricants et les distributeurs se frottent les mains !

Si l'envie vous prend d'acheter un meuble, ce week-end, vous avez toutes les chances de tomber sur un vendeur heureux. Le marché français de l'ameublement a frôlé, l'année dernière, son record historique de 2011. Au total, les Français ont dépensé 9,76 milliards d'euros en 2017 pour renouveler leur mobilier (en 2011, les ventes avaient atteint 9,84 milliards).

"Un meuble sur trois est acheté par un ménage durant les 24 mois qui suivent son déménagement ". Plus 2% en 2017, troisième année de hausse consécutive pour le marché du meuble. Les fabricants et les distributeurs se frottent les mains. La dégringolade des années 2012-2013-2014 n'est plus qu'un mauvais souvenir. L'année 2017, pourtant, n'avait pas très bien commencé, mais les ventes se sont emballées avec l'arrivée des beaux jours.

A quoi est due cette renaissance du marché du meuble ? Tout simplement à la forme retrouvée du marché immobilier. Car comme le dit Dominique Weber, président de la fédération de l'ameublement, c'est quand on change de logement qu'on renouvelle ses meubles : "un meuble sur trois est acheté par un ménage durant les 24 mois qui suivent son déménagement ".

Si on regarde plus en détail, certaines familles de produits s'en tirent mieux que d'autres. Sur la première marche du podium l'an dernier : les meubles de cuisine : plus 4% ! Les Français sont de plus en plus nombreux à rêver d'une cuisine intégrée et le marché est énorme puisque le taux d'équipement est l'un des plus faibles d'Europe. Forte hausse, aussi, pour la literie, ainsi que pour les canapés et les fauteuils. En revanche, les meubles de salle de bains n'attirent pas les foules.

 

 

Europe 1
Par Olivier Samain