Malgré l'épidémie de coronavirus, La Redoute a connu "le meilleur Noël" de son histoire

, modifié à
  • A
  • A
La Redoute a connu une fin d'année "exceptionnelle". 1:28
La Redoute a connu une fin d'année "exceptionnelle". © Europe 1
Partagez sur :
Invitée lundi de "La France bouge" sur Europe 1, la directrice générale de La Redoute Nathalie Balla assure que les ventes du mois de décembre ont été "exceptionnelles" pour l'enseigne. À tel point, poursuit-elle, que La Redoute a connu cette année "le meilleur Noël" de son histoire. 
INTERVIEW

Du côté de La Redoute, 2020 s'est terminée de la meilleure des manières. Malgré une année marquée par l'épidémie de coronavirus et la mise en place de deux confinements, l'entreprise de vente à distance a pu tirer son épingle du jeu comme d'autres acteurs de l'e-commerce. Et pour l'enseigne, la fin de l'année a été particulièrement bonne, indique sur Europe 1 sa présidente et directrice générale Nathalie Balla, invitée lundi de La France bouge. "C'est le meilleur Noël de notre histoire", confie-t-elle. 

"Les ventes du mois de décembre ont été exceptionnelles", assure Nathalie Balla, grâce notamment au décalage du Black Friday. Plus largement, poursuit la présidente de La Redoute, "on a fait une très bonne fin d'année". 

"On a vendu énormément de jouets"

Même le mois de novembre, marqué par un deuxième confinement, a été bon pour La Redoute. "Pour nous, le mois de novembre n'a pas du tout été impacté de la même manière" que le commerce physique, indique Nathalie Balla, car les gens bloqués à leur domicile "se sont beaucoup plus tournés vers l'e-commerce". Et le bilan des fêtes de fin d'année, lui, est donc plus que satisfaisant. Sur le site, précise-t-elle, les clients se sont notamment rués sur le prêt-à-porter, les produits de maison et électroménagers, "avec des machines à pain, des machines à coudre, etc"... 

Les clients, analyse Nathalie Balla, reviennent "à des choses plus essentielles, dans le sens où on essaie d'embellir la vie en famille". D'ailleurs, La Redoute a également vendu "énormément de jouets pour enfant". 

Europe 1
Par Antoine Terrel