L'UE accuse Ryanair de violer les droits des consommateurs

, modifié à
  • A
  • A
L'exécutif européen fait référence à l'obligation imposée aux voyageurs de s'adresser à un tribunal en Irlande pour toute demande d'indemnisation à la compagnie.
L'exécutif européen fait référence à l'obligation imposée aux voyageurs de s'adresser à un tribunal en Irlande pour toute demande d'indemnisation à la compagnie. © JOSEP LAGO / AFP
Partagez sur :
Selon la Commission européenne, les récents changements des conditions d'indemnisation de la compagnie irlandaise violeraient la législation européenne. 

La Commission européenne a appelé jeudi les autorités de protection des consommateurs à passer à la loupe de récents changements dans les conditions d'indemnisation de la compagnie aérienne Ryanair, qui viole selon elle la législation européenne.

L'exécutif européen fait référence à l'obligation imposée aux voyageurs, dans certains États membres de l'UE, de s'adresser à un tribunal en Irlande pour toute demande d'indemnisation à la compagnie. "J'ai lu avec inquiétude des informations sur #Ryanair", a écrit sur Twitter Vera Jourova, la commissaire en charge de la Protection des consommateurs. "Le fait que les passagers n'auraient la possibilité d'introduire des recours juridiques qu'en Irlande est clairement contraire aux règles" en matière de consommation. "J'invite les autorités chargées de la protection des consommateurs à examiner ces pratiques", a ajouté Vera Jourova.

Une association de consommateurs pointe une "désinformation organisée". L'association belge de défense des consommateurs Test Achats, a elle aussi dénoncé jeudi ces pratiques dans un communiqué, indiquant que Ryanair les avaient introduites "depuis le 2 octobre". "Une fois encore, la société a adapté ses conditions générales dans le but de décourager les passagers lésés à introduire une plainte ou un recours", a déploré l'association belge. "La dernière preuve en date est la désinformation organisée par la compagnie lors des grèves des deux derniers mois, niant toute forme d'indemnisation dans le cadre d'un conflit social interne", a ajouté Test Achats.

Confrontée à des grèves de ses personnels, la compagnie avait en effet annoncé qu'elle rembourserait les billets mais qu'elle ne verserait pas d'indemnités à ses passagers pour les annulations et retards.