Pourquoi l’immobilier a battu tous ses records en France en 2019

  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que les taux d'intérêt sont toujours au plus bas, les Français se ruent plus que jamais sur l'immobilier et les prix flambent. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter en 2020, analyse l'éditorialiste économique d'Europe 1, Nicolas Barré.
ON DÉCRYPTE

Tous les oracles qui annonçaient la fin de la hausse, après trois années exceptionnelles, se sont trompés : les Français continuent plus que jamais de se ruer sur l'immobilier. Le nombre de transactions a bondi de 11,5 % en un an, pour dépasser largement le million de ventes dans l'Hexagone. Et ceci, pour plusieurs raisons.

D'abord, des taux d'intérêt toujours très intéressants. Alors qu'à la même période l'an dernier, on s'attendait à une remontée, il n'en a rien été. Ils ont même continué à baisser et on peut aujourd'hui emprunter à 1 % sur vingt ans. Deuxième explication : l'économie. Le chômage baisse, le nombre de personnes employées en CDI augmente, ce qui est un puissant soutien du marché. Et puis les mesures fiscales, comme la suppression de la taxe d'habitation, la baisse des cotisations sociales et les réductions d'impôt sur le revenu ont injecté du pouvoir d'achat.

Les prix augmentent même dans les zones rurales

Le revers de la médaille, c'est la flambée des prix. Il y a aujourd'hui deux France. Dans celle des grandes villes dynamiques, on observe des hausses spectaculaires du prix de l'immobilier : +8 % à Paris, alors que le prix moyen au mètre carré atteint les 10.175 euros. Mais aussi +11 % à Lyon et +9,5 % à Nantes, deux villes qui bénéficient d'une démographie favorable. Des hausses autour de 7 % dans des villes comme Toulouse, Angers ou Lille sont également observées. Alors que le taux général d'inflation est à peine supérieur à 1 %, c'est énorme.

Et puis, il y a une autre France où les prix sont un peu moins spéculatifs mais progressent aussi. Même dans les zones rurales qui sont longtemps restées à l’écart de la fièvre immobilière, ils augmentent. Alors que va-t-il se passer en 2020 ? Les experts de Meilleurs Agents prévoient une hausse de 1,5 % sur toute la France, +5 % dans les dix plus grandes villes et même +6 % à Paris. La hausse sera donc peut-être un peu moins forte, mais elle va se poursuivre.

Europe 1
Par Nicolas Barré