Pourquoi la Poste augmente le prix du timbre au 1er janvier 2020

  • A
  • A
Le prix du timbre rouge augmente de onze centimes le 1er janvier 2020 2:44
Le prix du timbre rouge augmente de onze centimes le 1er janvier 2020 © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Pour faire face à la chute historique du courrier, la Poste a décidé d'augmenter les tarifs du timbre. Il augmentera de onze centimes le premier jour de l'année 2020. Une mesure anti-économique qui pousse l'entreprise a se réinventer pour trouver d'autres sources de revenus. 
DÉCRYPTAGE

Attention, le premier janvier, le timbre passera de 1,05 à 1,16 euros, soit une hausse de onze centimes. Le timbre vert augmente lui de neuf centimes, passant de 88 à 97 centimes d'euros. Soit une hausse des prix de 10% alors que l'inflation est d'à peine de 1%. Donc, petit conseil de Noël, si vous devez acheter des timbres, pensez à le faire, avant mardi prochain : vous économiserez 1,30 euro par carnet ! Les explications de notre chroniqueur Axel de Tarlé.

Mesure anti-économique

Pourquoi la poste augmente-elle autant ses prix ? Pour compenser la chute des volumes qui s'accélère. On reçoit de moins en moins de courrier. On ne s'envoie plus de carte à Noël, mais des photos par email. Même chose pour les banques, EDF, les télécoms, qui envoient leurs factures par internet. L'an dernier, l'activité courrier avait reculé de 7,3 %. Cette année, on sera autour de - 8 %. Alors il est vrai que cela ressemble à une mesure anti-économique. Si le timbre est plus cher, cela ne va pas nous inciter à envoyer des cartes postales. En général, quand les affaires vont mal, on baisse plutôt les prix. Mais là, la Poste au contraire les augmente !

Une chute inexorable

Car, en fait, la chute du courrier est inexorable, inarrêtable. En vingt ans, le nombre de lettre a été divisé par deux, et cela va continuer. Le problème, c'est qu'à un moment- et il va rapidement arriver, d’ici cinq à six ans - il y aura tellement peu de courriers à distribuer que la Poste ne pourra plus entretenir son réseau national de 72.000 facteurs, qui viennent sonner chez vous, tous les jours de la semaine. Et ce n'est pas avec l'activité colis, trois fois plus petite, que l'entreprise va pouvoir compenser la chute du courrier. En plus, en matière de colis, la Poste, a pour client, Amazon qui est redoutable et vous impose des tarifs à peine rentables.

Donc, pour survivre et entretenir son réseau, la Poste doit absolument s'inventer de nouvelles missions. Toutes les idées sont les bienvenues. La Poste a lancé par exemple le service "Veiller sur mes parents" : le facteur s'assure que tout se passe bien chez vos parents âgés. Elle assure également la livraison de repas à domicile. Et puis il y a le permis de conduire qui fonctionne pas mal. Plus d'un jeune sur deux a passé l'examen du code avec la Poste. Mais, c'est bien une course contre la montre qui est engagée. La Poste doit d'urgence s'inventer un nouvel avenir, faute de quoi, elle n'en aura pas.

Europe 1
Par Axel de Tarlé, édité par Cédric Chasseur