La Bourse de Paris termine la semaine sur une note positive (+0,43%)

  • A
  • A
L'indice CAC 40 a pris 23,30 points, à 5.429,20 points. © AFP
Partagez sur :

En l'absence d'actualité majeure côté européen, les acteurs de marché se sont tournés vers les États-Unis où trois grandes banques ont publié leurs résultats du deuxième trimestre.

La Bourse de Paris a terminé dans le vert vendredi (+0,43%), profitant d'une trêve dans la guerre commerciale pour grignoter un peu de terrain, dans l'attente des résultats d'entreprises. L'indice CAC 40 a pris 23,30 points, à 5.429,20 points, dans un volume d'échanges de 3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,97%. Au cours de la semaine écoulée, l'indice a pris 0,99%. Depuis, le 1er janvier, il a gagné 2,20%. 

Marché attentiste. Après une ouverture en légère hausse, la cote parisienne s'est maintenue en terrain positif. "Il n'y a pas eu d'escalade de tensions entre les États-Unis et la Chine aujourd'hui, comme le marché avait corrigé sur ce risque-là, il a effectué un petit rattrapage technique", a commenté Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France. "Le marché est plutôt attentiste, peu de positions sont prises en ce moment en raison de l'incertitude concernant les répercussions de la guerre commerciale", a-t-il complété.

Résultats des banques américaines. En l'absence d'actualité majeure côté européen, les acteurs de marché se sont tournés vers les États-Unis où trois grandes banques ont publié leurs résultats du deuxième trimestre, donnant le coup d'envoi de la saison. Ces géants bancaires ont annoncé des résultats contrastés, très bons pour JPMorgan Chase, plus mitigés pour Citigroup et franchement mauvais pour Wells Fargo, dans un contexte de croissance économique solide et de baisse de la pression fiscale aux États-Unis.

Plus tôt dans la journée, les marchés européens ont par ailleurs profité des derniers chiffres de la Chine, dont la balance commerciale a enregistré le mois dernier une nouvelle hausse de son excédent commercial avec les États-Unis. Les prix des produits importés aux Etats-Unis ont baissé en juin tandis que le moral des ménages américains s'érode en juillet, reflétant leurs inquiétudes liées aux tensions commerciales.