Incendie à Notre-Dame de Paris : une aide exceptionnelle débloquée pour les petits commerces

  • A
  • A
Pour aider les petits commerces qui souffrent depuis l'incendie de Notre-Dame de Paris, une aide va être débloquée.
Pour aider les petits commerces qui souffrent depuis l'incendie de Notre-Dame de Paris, une aide va être débloquée. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé lundi le déblocage d'une aide de 350.000 euros pour les petits commerçants situés dans le périmètre immédiat de la cathédrale Notre-Dame de Paris et qui souffrent depuis son incendie.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé lundi le déblocage d'une aide de 350.000 euros pour les petits commerces situés à proximité de Notre-Dame de Paris, en proie à des difficultés depuis l'incendie de la cathédrale.

"Quelques commerces" concernés par cette aide

Cette "aide directe" est destinée aux commerces situés "dans le périmètre immédiat" de Notre-Dame, a souligné Bruno Le Maire, à l'issue d'une rencontre à Bercy avec des représentants des commerçants et des élus locaux. "Elle est réservée aux petits commerçants", à savoir ceux dont le chiffre d'affaires est "inférieur à un million d'euros" et "qui aujourd'hui ne pourraient pas survivre sans cette aide", a-t-il ajouté. Ce dispositif, qui devrait concerner "quelques commerces" uniquement, vient s'ajouter à l'étalement des échéances sociales et fiscales déjà annoncé par Bercy lors d'une précédente rencontre avec les commerçants.

Des difficultés qui pourraient se poursuivre le temps de la reconstruction

Au-delà de ces mesures, "nous allons engager une réflexion de plus long terme" concernant "la vie de ces commerces dans les années qui viennent", a par ailleurs indiqué Bruno Le Maire. "La reconstruction va prendre plusieurs années" et va "engager des difficultés d'accès, des problèmes de chantier". Il faut garantir "que ces commerces puissent fonctionner", a-t-il insisté.

Selon l'Association des commerçants du quartier de Notre-Dame, une cinquantaine de commerces sont confrontés à des difficultés depuis l'incendie qui a ravagé la cathédrale le 15 avril. Mais "vous avez parfois trois familles qui vivent sur un même commerce", a souligné lundi le président de l'association, Patrice Lejeune, saluant dans le déblocage de l'enveloppe de 350.000 euros une "première étape".