Immobilier : comment bien renégocier son prêt avec la baisse des taux ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Avec des taux de prêt immobilier historiquement bas, les banques font actuellement face à un afflux de demandes de renégociation de prêt.

Les taux de prêt immobilier, très bas actuellement, encouragent les propriétaires à pousser la porte de leur banque afin de renégocier leur crédit : chez certains courtiers, les demandes de renégociation représentent 25% des demandes.

S'assurer un rabais conséquent

"Même si la plupart des gens ont déjà renégocié leur crédit, certains le font pour la deuxième fois", explique Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. "On considère globalement que tous les crédits souscrits avec un taux supérieur à 2,4% peuvent théoriquement être renégociés, avec de belles économies à la clé."

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Pour que l'opération soit financièrement intéressante, il faut qu'il y ait au moins un point d'écart entre les taux actuels et le taux obtenu dans le passé. Car renégocier son prêt coûte de l'argent : environ 3% du montant du prêt restant à payer.

Renégocier au début du remboursement

Ce calcul, Pierre-Emmanuel l'a fait avant de renégocier le prêt de sa maison en Bretagne : "Nous avions un prêt sur 15 ans à un taux de 1,7%. On a renégocié et on est à 0,55% sur un peu moins de dix ans, ce qui nous permet de gagner environ 33.000 euros."

Enfin, il vaut mieux être dans la première partie de remboursement de son prêt pour le renégocier, car c'est là que l'on rembourse le plus d'intérêts sur l'emprunt que l'on a contracté.

Europe 1
Par Maud Descamps, édité par Thibaud Le Meneec