Île-de-France : arrivée du titre de transport sur mobile en septembre, premier pas vers la disparition du ticket papier

  • A
  • A
Ce nouveau service devrait notamment mettre fin à l'attente devant les automates, à l’entrée des stations.
Ce nouveau service devrait notamment mettre fin à l'attente devant les automates, à l’entrée des stations. © MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :
Cette nouvelle offre, déjà testée sur un panel de voyageurs, est un premier pas vers l'objectif d’une disparition totale du ticket papier en 2021 sur le réseau francilien de transports en commun.

Ile-de-France Mobilités va lancer fin septembre les tickets dématérialisés, abonnements et tickets, dans un premier temps sur smartphone Samsung ainsi que pour les abonnés Orange, a annoncé vendredi la présidente de l'autorité régionale des transports, Valérie Pécresse, à l'occasion du salon VivaTech.

Le service permettra, par validation via la technologie NFC (sans contact entre la borne et l'appareil) de valider ses titres de transport pour emprunter l'ensemble du réseau RATP et SNCF dans la région parisienne, via une application sur laquelle les voyageurs pourront acheter tickets, en carnet ou à l'unité, ou abonnement. Cette nouvelle offre entre dans l'objectif d’Île-de-France Mobilités, annoncé en 2016, de faire disparaître le ticket de métro en carton d'ici 2021 et de favoriser l'émergence d'alternatives numériques.

Une validation possible même si le téléphone est éteint

"Grâce à ce nouveau service, finie l'attente devant l'automate en gare ou en station pour recharger son passe Navigo ou acheter ses tickets, l'achat et la validation du titre de transport seront possibles depuis tous les téléphones mobiles compatibles", a déclaré dans un communiqué Valérie Pécresse, qui est aussi présidente de la région Île-de-France.

Dans un premier temps, une quinzaine d'appareils de Samsung, des gammes Galaxy A, Galaxy S et Galaxy Note, offriront ce service, qui sera aussi disponible pour les abonnés de l'opérateur Orange disposant d'un smartphone Android muni de la technologie NFC. "Nous avons dû faire évoluer un élément de sécurité physique des appareils pour les rendre accessibles à l'application RATP", une intervention spécifique pour le matériel vendu en France, a expliqué Laurent Moquet, directeur marketing mobile sur le marché entreprises chez Samsung. Les appareils ont également intégré un élément permettant la validation et le contrôle des titres de transport même si le smartphone est éteint ou n'a plus de batterie.

Des premiers retours encourageants

"Il nous faut continuer à apporter des services au grand public, avec le mobile comme point d'accès des interactions numériques", a estimé Laurent Moquet, pour expliquer cette adaptation. Le service a été testé, sous le nom Navigo Lab, auprès de 3.500 utilisateurs volontaires, sur tous types d'appareils, depuis l'automne dernier par Île-de-France Mobilités qui estime que 80% des utilisateurs se sont dit satisfaits, 88% d'entre eux souhaitant continuer à l'utiliser.