Coronavirus : le pass sanitaire entraîne une chute des réservations pour les vacances

, modifié à
  • A
  • A
Les réservations sont en baisse depuis les annonces sur le pass sanitaire. 1:15
Les réservations sont en baisse depuis les annonces sur le pass sanitaire. © RAYMOND ROIG / AFP
Partagez sur :
L'annonce de l'extension du pass sanitaire n'a pas entraîné de vague d'annulation, sauf pour certaines destinations à l'étranger. En revanche, les professionnels du tourisme constatent que les réservations sont en nette baisse. 

L'annonce de l'extension du pass sanitaire à partir de mercredi prochain a pris les vacanciers de court. Mais si les professionnels du tourisme redoutaient une vague d'annulation, finalement, l'envie de partir en vacances semble tout de même la plus forte, en tout cas en France. Car beaucoup de Français ont en revanche d'ores et déjà annulé leurs voyages à l'étranger.

"Il n'y a quasiment plus de réservations"

Concernant l'Espagne et le Portugal, deux destinations prisées par les Français, ceux qui ont déjà tout prévu n'annulent pas, constatent les professionnels. En revanche, l'annonce du pass sanitaire a mis un coup d'arrêt aux réservations, constate Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage. "Depuis lundi, il n'y a quasiment plus de réservations", indique-t-il à Europe 1. "Les Français, qui étaient euphoriques, sont devenus très passifs et attentistes." 

"Les mouvements d'annulation ne sont pas extrêmement important", poursuit-il, "sauf vers une destination comme la Tunisie, pour laquelle la situation sanitaire pose problème". 

Pas de vague d'annulation dans les campings

Le constat est le même du côté des campings : pas de vague d'annulation, mais beaucoup d'interrogation de la part de la clientèle, souligne Alain Clamé, président des campings Homair Vacances. "Nos centres d'appels sont bombardés de questions de gens très inquiets, qui se demandent 'Est-ce qu'on pourra aller au restaurant, à la piscine ?'."

"Cette année, on avait réussi à faire un peu revenir les étrangers. On a fait tout ce travail… Et au dernier moment, les clients se disent 'Est-ce que c'est bien raisonnable ?'", conclut-il. 

Enfin, les annonces du début de semaine n'ont pas non plus déclenché de vague d'annulation dans les trains. Les réservations pour le mois d’août atteignent même 80 % du niveau habituel.