Carrefour : mobilisation en marge de l'assemblée des actionnaires "pour qu'ils voient qu'il y a des salariés qui souffrent"

, modifié à
  • A
  • A
1:05
© THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
L'assemblée des actionnaires du groupe de grande distribution, qui s'apprête à fermer 243 magasins, s'annonce particulièrement houleuse avec une mobilisation des salariés menacés de licenciement.

Les salariés de Carrefour se mobilisent. Ils se sont donné rendez-vous devant l'assemblée générale des actionnaires du groupe qui se tient vendredi à Aubervilliers. Une manière pour eux de protester contre le plan social du groupe qui s'apprête à fermer les anciens Dia, soit 243 magasins. Plusieurs milliers de salariés vont perdre leur emploi, pointe ainsi Xavier Thomé, le responsable-adjoint d'un Carrefour Contact à Aix-Les-Bains, en Savoie, et délégué CGT Carrefour Grand-Est.

"Mort professionnelle". Ce syndicaliste se retrouve parmi les manifestants pour dénoncer le plan social, "face à ceux qui ont en partie décidé de notre mort professionnelle", explique-t-il à Europe 1. "On se doit d'être présent aujourd'hui, devant les actionnaires, pour qu'ils voient que derrière leurs actions, il y a des salariés qui souffrent largement de leurs décisions", poursuit-il, alors que les onze employés de son magasin risquent de se retrouver au chômage le 1er septembre, "avec les faibles mesures qui figurent dans le plan de sauvegarde de l'emploi".

Changer de voie. "Se voir aujourd'hui claquer la porte au nez et foutre dehors sans aucun respect, c'est très violent, on va essayer de se reconvertir", indique encore Xavier Thomé, qui ne se fait guère d'illusion sur son avenir. "Personnellement, j'ai 47 ans, pas 20 ans, il va falloir trouver une branche, partir sur un autre métier", déplore-t-il.

Une retraite chapeau de 500.000 euros. Le chèque de départ de l'ancien patron de Carrefour vient également ajouter à la colère des salariés, puisque Georges Plassat va toucher près de 13 millions d'euros, plus une retraite chapeau de 500.000 euros par an jusqu'à la fin de ses jours. Les salariés, eux, ont reçu une participation de 59 euros et un bon d'achat de 150 euros à utiliser uniquement chez Carrefour, d’où ce slogan parmi les manifestants : "Plus pour les salariés, moins pour les actionnaires". "Ils sont tous ensemble en train de se frotter le ventre. […] Nous fournissons les richesses de ces magasins par notre travail, nous voulons donc que les actionnaires arrêtent de s'en mettre plein les poches et qu'ils nous en donnent un peu, parce qu'on le mérite aussi !", s'indigne ainsi une employée, toujours auprès d'Europe 1.

Europe 1
Par Sophie Allemand et Carole Ferry