Le patrimoine des ménages en hausse

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Presque insensible à la crise, le patrimoine des ménages français, dopé par la flambée de l'immobilier, a fortement progressé en 2010, un motif de plus selon certains économistes proches de la gauche pour contester la récente baisse de l'impôt sur la fortune.

Selon une étude publiée vendredi par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le patrimoine des ménages, qui représente près de 80% du patrimoine économique national, a bondi de 9,1% l'an dernier après après un léger trou d'air de deux ans. A 10.203 milliards d'euros fin 2010, il dépasse son niveau de 2007, avant la crise économique.

C'est essentiellement la flambée du prix de l'immobilier qui explique cet embellie. Ainsi, "le patrimoine non financier des ménages, composé essentiellement d'actifs immobiliers, se redresse sensiblement", de 10,5% après un recul de 2,5% en 2009, explique l'institut. A la fin 2010, il était de 7.463 milliards d'euros.