VIDEO - Mennel sur son éviction de "The Voice" : "L'interprétation de de mes tweets était erronée"

  • A
  • A
"Je regrette ce qui a été mal compris", a déclaré la jeune chanteuse.
"Je regrette ce qui a été mal compris", a déclaré la jeune chanteuse. © Capture d'écran TMC
Partagez sur :
"On m’a prêté de mauvaises intentions. Je regrette ce qui a été mal compris", a déclaré la jeune chanteuse sur le plateau de Quotidien, jeudi soir. 

Trois mois après avoir dû quitter The Voice, Mennel  a fait son grand retour à la télévision. Invitée de Quotidien, la chanteuse de 22 ans a interprété son premier single, Je pars mais je t'aime, qui sort vendredi. "Je suis l’étrangère d’Albert Camus. Je pars mais je saigne. Ecoute mon âme, mon cœur, ses battements", chante-t-elle de sa voix cristalline. 

"J’ai voulu écrire pour remercier toutes les personnes bienveillantes qui m’ont envoyé des ondes positives", a-t-elle expliqué sur le plateau de l'émission de Yann Barthès. "C’est un renouveau artistique après tout ce qu’il s’est passé. Je suis contente d’arriver avec ma chanson et de montrer qui je suis vraiment", poursuit-elle. 

"On m'a prêté de mauvaises intentions". La jeune chanteuse est également revenue sur les circonstances de son départ de The Voice. "J’avais l’impression qu’on m’avait enlevé ce que j’avais de plus cher : la musique", déclare Mennel, tout en poursuivant avoir "été dévastée". Elle a également été interrogée sur la raison de son éviction, ses messages postés sur Twitter à la suite de l'attentat de Nice. "Leur interprétation était erronée. On m’a prêté de mauvaises intentions. Je regrette ce qui a été mal compris", souligne-t-elle. "Il fallait comprendre que je suis citoyenne française et que j’ai eu le cœur brisé aussi", poursuit-elle.

"C’est mon style et mon identité artistique, comme maître Gims qui a ses lunettes. Je le porte tout le temps", a déclaré Mennel, interrogée sur son turban.

Europe 1
Par europe1.fr