Au Bhoutan, un couple royal jeune pour une monarchie Instagram

, modifié à
  • A
  • A
La famille royale du Bhoutan est très jeune et tente de modernier un pays très traditionnel. 2:33
La famille royale du Bhoutan est très jeune et tente de modernier un pays très traditionnel. © AFP
Partagez sur :
VACANCES ROYALES - Cet été, Emmanuel Duteil nous fait découvrir chaque dimanche la vie des familles royales. Deuxième étape : le Bhoutan, "pays du bonheur" dirigé par un des couples royaux les plus jeunes.
ÇA VAUT LE DÉTOUR

Dans ce petit pays qu'est le Bhoutan, impossible de rater le palais Lingkana, imposante demeure royale qui domine la capitale Thimphu, elle-même engoncée dans une vallée ceinte par les hauts sommets de l'Himalaya. Connu pour mesurer sa richesse avec l'indicateur du Bonheur national brut (BNB), le Bhoutan reste un pays secret, difficile d'accès aux touristes. Et pourtant il y a sur place les "Kate et William de l’Himalaya", comme on surnomme souvent le couple royal bhoutanais.

La jeunesse au pouvoir

Jigme Khesar Namgyel Wangchuck a seulement 39 ans mais il est sur le trône depuis quasiment 11 ans. Celui qu'on appelle le "Roi dragon" a succédé à son père qui a abdiqué et vit toujours. Le roi est marié à Jetsun Pema, une roturière de dix ans sa cadette. Tous deux sont parents d'un petit bonhomme qui aura bientôt 3 ans et demi. Si vous visitez le Bhoutan, vous ne pouvez pas les rater. L’immense portrait du couple accueille les touristes dans le petit aéroport de Paro.

Tashichho_Dzong,_Bhutan_02

© Wikicommons / Bernard Gagnon

Le roi et la reine du Bhoutan ont tous les deux étudié à l'étranger. Jigme Khesar Namgyel Wangchuck est notamment allé à Oxford, en Grande Bretagne. Mais, contrairement, à la famille royale britannique, le couple royal bhoutanais dirige réellement le pays. Le roi travaille vraiment et occupe une fonction politique. Son grand père avait ainsi lancé un grand plan de modernisation du pays et de la fonction royale, plan poursuivi par son père. Le Bhoutan est passé en 2008 d'une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle.

Un couple entre tradition et modernité

Cette modernité, étonnante pour un pays par ailleurs très traditionnel, se ressent, par exemple dans leur façon de communiquer. La reine est très présente sur les réseaux sociaux : elle a près de 130.000 abonnés sur Instagram ! En la suivant, on en apprend plus sur les traditions de ce pays méconnu. Et on profite de l'intérieur du palais Lingkana qui ne se visite pas mais dont la seule contemplation de l'extérieur est un cadeau pour les yeux.

Mais le Bouthan reste un pays très ancré dans ses traditions. Le couple royal, comme la plupart de ses sujets, sort toujours en tenue traditionnelle bhoutanaise. Pour les hommes, c'est le "gho", un vêtement entre kimono et kilt. Petite anecdote : le roi du Bhoutan est le seul à pouvoir porter des habits jaunes, la couleur royale. Pour les femmes, il s'agit de la "kira", une jupe longue qui tombe jusqu'aux chevilles, généralement en soie, avec beaucoup de couleurs.

Bhoutan

© AFP

Cependant, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck a rompu avec une tradition qui tendait à s'estomper : il a été très clair sur le fait qu’il n’aurait qu’une femme. Son père s’est marié avec quatre sœurs, toutes couronnées comme reines lors d’une même cérémonie. Il a en revanche perpétué une curiosité mise en place par son père en 2008 : l'usage du Bonheur national brut, préféré au Produit intérieur brut pour mesurer la richesse du Bhoutan.

Tout l'été, partez à la découverte des têtes couronnées sur Europe 1 :

>> Au Danemark, une famille royale très française

>> En Thaïlande, une monarchie rigide mais un roi adepte des frasques

>> Aux Pays-Bas, une famille royale de bons vivants

>> Au Japon, un nouvel empereur face aux traditions ancestrales

>> Le Luxembourg, dernier grand-duché encore en place

>> En Jordanie, un roi fan de Star Trek et une reine influenceuse