Un tapis réchappé de l'incendie de Notre-Dame s'expose pour les Journées du patrimoine

  • A
  • A
Un somptueux tapis réchappé de l'incendie de Notre-Dame pourra être admiré pour les Journées du patrimoine.
Un somptueux tapis réchappé de l'incendie de Notre-Dame pourra être admiré pour les Journées du patrimoine. © Diane Shenouda
Partagez sur :
C'est l'un des (très nombreux) objets exposés pour les Journées du patrimoine ce week-end. Mais avec une histoire un peu particulière : ce tapis monumental, déployé pour le sacre de Napoléon III, a réchappé à l'incendie de Notre-Dame.

Les Journées du patrimoine, ce week-end, réservent leur lot de visites exceptionnelles et d'objets rares. L'un d'entre eux a attiré notre attention d'Europe 1, et pour cause, il a failli ne jamais être montré au public ces jours-là. Il s'agit d'un tapis monumental, qui ne sort qu’à de rares occasions… et a survécu à l'incendie de Notre-Dame.

Roulé dans des caisses près du chœur, l'objet n'est déployé que pour de grandes occasions : le sacre de Napoléon III ou la venue du pape Jean-Paul II, entre autres. Restauré il y a deux ans, le tapis a donc échappé aux flammes, mais pas aux tonnes d'eau déversées pour éteindre l'incendie. "Il y a eu une course contre la montre car un tapis de cette taille en pure laine, roulé, avec de l'eau, ça peut très vite pourrir. On savait qu'il fallait le sortir le plus vite possible", se souvient Hervé Le Moine le directeur du mobilier national.

Des jours de séchage... et de congélation

Le tapis a pu être sorti six jours après l'incendie. Il a ensuite fallu des jours pour le faire sécher. Ses sauveteurs ont même dû le congeler pour éviter qu'il ne pourrisse. S'il est toujours là, l'objet a néanmoins été abîmé par l'eau. "Il y a des taches brunes, les couleurs ont un peu bavé, il y a des auréoles", reconnaît Hervé Le Moine. Sans compter les pliures et les déchirures après le traitement de choc. 

La restauration, qui aura lieu dans la manufacture des Gobelins, où il avait été créé il y a presque 200 ans, prendra des mois. Mais pour l'apercevoir avant lors de ces Journées du patrimoine, il suffira de se rendre au Mobilier national.

Europe 1
Par Diane Shenouda