"Connectés", un thriller français déjanté débarque sur Amazon Prime

, modifié à
  • A
  • A
Pascal Demolon
Pascal Demolon © EUROPE 1
Partagez sur :
A la croisée de la comédie et du thriller, le dernier long-métrage de Romuald Boulanger met en scène un groupe d'amis réuni autour d'un apéro en ligne. Mercredi dans "Culture Médias", Pascal Demolon a raconté les coulisses du film, qui sort jeudi sur Amazon Prime. 

Quelques amis, un apéro en ligne et un coup de sonnette surprise. Voilà comment commence Connectés, le dernier film de Romuald Boulanger, qui sort jeudi sur Amazon Prime. Le réalisateur s'est inspiré de l'ambiance de confinement du printemps pour imaginer cette histoire, à la croisée de la comédie et du thriller. Isolement oblige, les conditions de tournage étaient inédites, raconte l'acteur Pascal Demolon mercredi dans Culture Médias sur Europe 1. 

"C'était un challenge très surprenant, on s'est retrouvés face à des écrans, sans forcément voir les amis supposés être en face." Avec Nadia Farès, Michaël Youn, François-Xavier Demaison, Stéphane De Groodt et Audrey Fleurot, ils interprètent un groupe d'amis qui se retrouve pour un apéritif en ligne. Alors qu'un coup de sonnette retentit chez lui, le personnage de Pascal Demolon se lève et disparait du champ. Quelques instants plus tard, ses amis l'aperçoivent s'écrouler sur sa table basse et voit un braqueur surgir derrière lui. Sur l'intrigue, Pascal Demolon n'en dira pas davantage.  

A tour de rôle en studio

Le tournage s'est déroulé en neuf jours seulement. A cause du confinement, les acteurs n'ont pas pu se réunir en studio, et s'y sont donc rendus à tour de rôle. Pascal Demolon n'a rencontré là-bas que Michaël Youn et Audrey Fleurot. "Au mieux on avait quelqu'un pour nous donner la réplique. Romuald (Boulanger) nous donnait des indications sur les réactions que les autres avaient eu la veille pendant leurs scènes."

Des conditions de tournage exceptionnelles qui n'ont jamais découragé Romuald Boulanger. Confronté, comme tous les Français, à l'isolement et à une vie sociale sur écran, il s'en est inspiré pour peindre les non-dits d'un groupe d'amis bousculé par cette nouvelle sorte de convivialité. Et qui est prêt à imploser quand, sous la pression, apparaissent au grand jour secrets et frustrations.

Europe 1
Par Laetitia Drevet