Sting et Shaggy sortent un album ensemble : "Notre rencontre est un heureux accident"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Ils ne devaient travailler ensemble que pour un titre et ont finalement concocté tout un album aux sons reggae. Au lendemain de la sortie de "44/876", le duo va étrenner ses chansons devant la reine.
INTERVIEW

La reine Elizabeth II fête samedi ses 92 ans. Deux artistes se sont réunis pour lui concocter une soirée d'anniversaire hors du commun : Sting et Shaggy joueront ensemble au Royal Abert Hall de Londres, alors qu'ils viennent de sortir en duo un album de douze chansons aux sonorités reggae. Ils étaient tous deux les invités de l'émission C'est arrivé cette semaine pour présenter 44/876, cet opus qui tire son nom des indicatifs téléphoniques de l'Angleterre et de la Jamaïque.

"Une alchimie". En tant que sujet de sa Majesté, le chanteur de Roxane ne rate pas son hommage : "Je suis un 'élizabethain'. C'est la reine pour toute la durée de ma vie. J'ai bien aimé vivre dans une démocratie où le chef de l'Etat n'a aucun pouvoir. La Jamaïque faisait partie de l'empire britannique. L'histoire là-bas est un peu plus étrange mais je crois que nous aimons tous les deux la reine (...). C'est une alchimie notre rencontre. On s'est rendu compte que nous avions beaucoup de choses en commun : l'amour de la musique, de la création de choses surprenantes. C'est un heureux accident."

"J'ai grandi avec Bob Marley". Le nom de l'album est la synthèse de leurs deux influences. Si tout semblait les opposer a priori, ils ont en effet trouvé des points de contact. "Mon inspiration est venu de Sting", souligne Shaggy. En travaillant ensemble, ce qui ne devait être qu'une collaboration d'une chanson est devenu un véritable "projet". Sting était aussi proche de la musique reggae. " J'ai grandi avec ces rythmes, dans les années 70, avec Bob Marley. Ça fait partie d'une culture que j'ai absorbée. Donc en fait, ce n'est pas une surprise que je retourne au reggae avec un artiste reggae authentique."

"Il faut que ça fasse sourire". Le rendu est, pour eux, un album "de divertissement, pour le fun. On peut danser, mais il y a une intention sérieuse par dessus tout ça. A notre époque politique extrêmement sombre, la musique a une fonction extrêmement importante. Il faut que ça fasse sourire les gens." Shaggy renforce le message : "Je pense que la musique peut avoir un effet sur l'esprit des gens." Les deux artistes passeront par la France pour une tournée estivale. "Les Français sont les premiers qui nous ont pris dans les bras", souligne Sting, quand Shaggy fait valoir qu'il vit en France depuis le début de sa carrière : "J'ai eu beaucoup de succès en France. J'aime la culture, l'architecture ici."

Mais ils devront d'abord chanter devant la reine : "Je suis toujours impressionné, mais je suis professionnel", assure Shaggy. Quant au chanteur de The Police, il aura sans doute un peu de trac, mais ce n'est "pas à cause de la reine. Avant chaque performance, il y a toujours un peu d'anxiété. Il ne faut pas être trop sûr de soi", préconise-t-il.  La première chanson devrait être Don't make me wait. "Et on fait aussi une sélection de nos hits mais je ne suis pas sûr que Shaggy devrait chanter Banging on the bathroom", précise le Britannique. "Ma reine à 92 ans, elle pourrait aimer ça mais on ne peut pas en être certain !"

Europe 1
Par A.D