Shakira, Chris, Coldplay : des stars aident l'UE à collecter des fonds pour la recherche

  • A
  • A
Christine and the queen Chris 1:27
La chanteuse Chris a participé à la levée de fonds en faveur de l'Union européenne, afin d'aider au développement d'un vaccin. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Samedi soir, des personnalités politiques, du sport, du cinéma et de la chanson se sont réunies virtuellement afin d'aider l'Union européenne à collecter des fonds pour la recherche contre le coronavirus. Shakira, Coldplay, Salma Hayek ou encore Chris (Christine and The Queens) ont participé à ce show d'1h30, entrecoupé de messages politiques. 

Une affiche prestigieuse pour lever des fonds pour le vaccin contre le nouveau coronavirus. Samedi soir, des stars de la chanson, des acteurs, sportifs et responsables politiques se sont réunis virtuellement pour récolter des fonds afin d’aider l'Europe à mettre au point un vaccin. Le show, parrainé par la Commission européenne en collaboration avec l’organisation Global Citizen, a duré environ 1h30, avec des clips entrecoupés de messages politiques. L'animation était assurée par l'ancien catcheur et désormais acteur star Dwayne "The Rock" Johnson. 

Forest Whitaker, Charlize Theron, Salma Hayek sont ainsi intervenus, accompagnés côté musique par Miley Cyrus, le groupe Coldplay ou encore Shakira. La France était représentée par Chris (anciennement baptisée Christine and the Queens) et son clip La vita nuova, enregistré sous la verrière du Grand Palais. Un titre évocateur de la vie d’après, débarrassée du virus.

6,15 milliards récoltés jusqu'ici par l'UE 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyden, a annoncé avoir obtenu jusqu'ici près de 6,15 milliards d’euros pour financer la recherche d'un vaccin, dont 4,9 milliards provenant de la Banque européenne d’investissement. "Nous ne mettrons fin à cette pandémie que quand elle sera partout terminée", a-t-elle déclaré à l'ouverture de cet événement virtuel.

"Et cela signifie que toute personne dans le monde ait accès aux tests, aux traitements et aux vaccins. Quel que soit l'endroit où elle vit, d'où elle est originaire et son apparence". 

Europe 1
Par Nicolas Feldman, édité par Mathilde Durand, avec AFP