Retour à Bethléem d'un fragment du berceau de Jésus

  • A
  • A
© ENRIQUE CASTRO / AFP
Partagez sur :
Un premier fragment du berceau de Jésus, arrivé à Jérusalem après plus de 1.300 ans en Europe, a été transféré samedi en grande pompe à Bethléem, ville palestinienne de Cisjordanie occupée et lieu de naissance de Jésus, selon la tradition chrétienne.

Les scouts palestiniens de Bethléem ont accueilli, samedi, un premier fragment du berceau de Jésus. La relique a officiellement été transférée dans cette ville palestinienne de Cisjordanie, en provenance du Vatican. Selon la tradition chrétienne, Bethléem est le lieu de naissance de Jésus.

Une procession de plusieurs centaines de fidèles a accompagné la relique jusqu'à l'église Sainte-Catherine, qui jouxte la basilique de la Nativité. Le custode de Terre sainte, Francesco Patton, a brandi le fragment, présenté par l'Eglise comme une partie du berceau originel du Christ, sur la place de la Mangeoire avant de célébrer une messe en l'église Sainte-Catherine, devant plus d'une centaine de personnes.

Le fragment doit rester à Bethléem "pour toujours"

"C'est important car il s'agit d'une partie de la structure de bois de la crèche originelle de Bethléem. Cette structure de bois avait quitté la Terre sainte vers l'an 640", a-t-il expliqué vendredi à l'AFP après l'arrivée de la relique à Jérusalem. A cette époque, "le pape à Rome était Théodore, et il avait des racines palestiniennes", a-t-il ajouté. Environ 1.379 ans plus tard, le fragment doit rester à Bethléem "pour toujours", a-t-il dit.

La ville de Bethléem a prévu des célébrations devant se prolonger jusqu'à Noël pour le retour du fragment d'environ un centimètre de large sur 2,5 centimètres de long. Lors d'une visite au Vatican en décembre 2018 pour discuter du processus de paix au Moyen-Orient, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait demandé au pape François de permettre le retour du berceau du Christ à Bethléem, ville palestinienne située à quelques kilomètres de Jérusalem, en Cisjordanie occupée par Israël.

Europe 1
Par Europe1 avec AFP