Prêter "La Joconde" à un musée de province coûterait "entre 30 et 35 millions d'euros"

, modifié à
  • A
  • A
La Joconde n'est sans doute pas près de quitter les salles du Louvre
La Joconde n'est sans doute pas près de quitter les salles du Louvre © JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :
Un prêt de "La Joconde" au Louvre-Lens coûterait "entre 30 et 35 millions d'euros", selon une estimation de la direction du musée.

Entre l'assurance, la vitrine de protection, le transport et les pertes enregistrées par le Louvre, le prêt de La Joconde à un musée de province coûterait "entre 30 et 35 millions d'euros", selon les estimations de la direction du Louvre dévoilée par Le Parisien lundi

Un projet (beaucoup) trop coûteux. La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, s'était bien engagée sur Europe 1 à "étudier sérieusement" la possibilité de prêter le tableau le plus célèbre du monde au Louvre-Lens, mais la facture semble bien trop salée. Même avec le financement de mécènes privés, le projet semble irréalisable. 

Des dispositifs matériels très coûteux. Les chiffres avancés par l'estimation de la direction du musée historique sont très élevés. L'assurance coûterait au minimum deux millions d'euros. La vitrine de protection, la conception d'un mur spécial garantissant une température stable augmenterait la facture de deux à trois millions d'euros. L'emballage même de l'oeuvre coûterait trois millions d'euros tandis qu'il faudrait ajouter encore un à deux millions d'euros pour le transport, la surveillance humaine et électronique, détaille Le Parisien

Des pertes pour le musée du Louvre et la boutique. Mais ce sont surtout les frais indirects qui font grimper la facture. Ils s'élèveraient à 13 millions d'euros de pertes pour le musée du Louvre privé de La Joconde. Enfin les pertes de la librairie et de la boutique s'ajouteraient pour arriver à un coût total de 30 à 35 millions d'euros. Face à une telle facture, les supporters du RC-Lens pourront agiter toutes les banderoles possibles, La Joconde devrait rester dans les murs de son écrin historique du Louvre.