Interdire les téléphones portables : la solution de Florence Foresti pour empêcher les captations pirates de ses spectacles

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Pour son nouveau spectacle, l'humoriste française a décidé de contraindre ses spectateurs à ranger leur téléphone dans une pochette individuelle verrouillée. Une technologie déjà utilisée par les artistes américains et anglais pour protéger leurs shows.

Florence Foresti ne rigole plus avec les vidéos pirates qui fleurissent sur Internet. Trop de spectateurs captent des bouts de ses spectacles qui se retrouvent ensuite sur les réseaux sociaux. Autant de public qui ne viendra pas la voir sur scène, estime-t-elle. Or, pour son entourage, "un spectacle, c'est d'abord une vraie soirée ensemble, sans avoir les yeux rivés sur son portable."

Pour son nouveau spectacle, baptisé Epilogue, l'humoriste a donc décidé de faire appel à une pratique courante aux Etats-Unis et en Angleterre : la technologie Yondr, mise au point par une société américaine, qui permet de verrouiller un portable pendant un show.

Yondr+system

Comment ça marche ?

Chaque spectateur devra glisser son téléphone dans une sacoche gris-vert qui sera fermée jusqu'à la fin du spectacle. Elle se bloquera automatiquement à l'entrée de la salle. Rassurez-vous, le téléphone fonctionne toujours, il peut vibrer et les spectateurs restent joignables en cas d'urgence (si votre nounou vous appelle, par exemple). Vous pourrez donc toujours déverrouiller votre portable grâce à des postes de déverrouillage installés dans la salle.

Pour empêcher les captations pirates de ses spectacles, Florence Foresti a trouvé LA solution

À la fin du spectacle, toutes les pochettes sont déverrouillées et les utilisateurs pourront à nouveau utiliser leurs téléphones. 

On vous met en garde…

Dans un communiqué transmis au Figaro, l'équipe de Florence Foresti a averti les futurs spectateurs : "Vous ne pourrez pas accéder en salle si vous refusez de participer à ce dispositif." Sachez aussi que toute personne surprise en train de filmer ou photographier l'artiste sur scène devra quitter les lieux. Vous voilà prévenus.

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Anaïs Huet