Un plafond pour Netflix ou Spotify, illimité pour les sorties : comment va fonctionner le "Pass culture" ?

, modifié à
  • A
  • A
Les jeunes de 18 ans qui bénéficieront du Pass culture pourront le dépenser autant qu'ils le veulent pour assister à des manifestations culturelles (image d'illustration)
Les jeunes de 18 ans qui bénéficieront du Pass culture pourront le dépenser autant qu'ils le veulent pour assister à des manifestations culturelles (image d'illustration) © OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP
Partagez sur :
Le Pass culture sera testé à l'automne dans cinq départements. Les jeunes de 18 ans qui en bénéficieront ne pourront pas dépenser plus de 200 euros sur des plateformes en ligne et ne pourront acheter que 100 euros de biens culturels.

Les achats sur le Pass culture, application mobile qui sera testée cet automne, seront plafonnés pour des offres comme Netflix ou Spotify afin de favoriser des pratiques moins consuméristes comme des sorties au théâtre ou des leçons de musique ou de danse, a-t-on appris mercredi du ministère de la Culture. 

Promesse du candidat Emmanuel Macron, le Pass culture est un "passeport" de 500 euros qui permettra aux jeunes de 18 ans (soit un public de 800.000 personnes) de s'offrir des activités et des biens culturels, comme l'avait annoncé la ministre de la Culture Françoise Nyssen sur Europe 1. Vu comme un "GPS de la culture", le Pass culture recensera des propositions culturelles géolocalisées. Mais pour en bénéficier, le ministère à prévu quelques restrictions qui seront testés pendant six mois à l'automne avant le lancement officiel prévu au printemps 2019 : 

  • Pas plus de 200 euros pour les offres en ligne. Pour que les 500 euros ne partent pas uniquement dans les offres en ligne (Netflix, Spotify, CanalPlay, presse en ligne, etc), un plafond de 200 euros a été fixé, a indiqué mercredi une source au ministère de la Culture.
  • 100 euros pour les biens culturels. "La deuxième contrainte, c'est pour les biens culturels comme les CD, les livres et les DVD, plafonnés à 100 euros", précise la source. Les jeunes gens pourront également acheter des jeux-vidéos mais seulement ceux qui sont estampillés Centre national du Cinéma (CNC), par exemple.
  • Pas de limite pour les sorties culturelles. "En revanche, l'enveloppe est illimitée pour les sorties culturelles comme le théâtre, les concerts, les musées, ainsi que pour les pratiques artistiques (cours de danse, de musique, etc)", a ajouté la source du ministère.
  • Deux plafonnements pour Amazon. Quant à Amazon, la question est plus complexe, vu que ce géant présente "une offre tentaculaire". Il est soumis aux deux plafonnements mais en plus, "le jeune doit par exemple se déplacer à un guichet culturel pour récupérer le livre qu'il a acheté", explique le ministère.

Déjà des partenariats avec des festivals. La ministre de la Culture Françoise Nyssen a signé des partenariats cet été avec plusieurs festivals comme Les Nuits de Fourvière (musique), le festival d'Aix (art lyrique), les Rencontres d'Arles (photo) et le Festival d'Avignon (théâtre) qui feront partie intégrante des offres du Pass.

Cinq départements en test. La grande phase d'expérimentation, en conditions réelles, sera lancée dans cinq départements : le Bas-Rhin, la Guyane, l'Hérault, le Finistère et la Seine-Saint-Denis. Avant cela, 10.000 jeunes doivent être recrutés dans les six à sept prochaines semaines pour ce test, a indiqué le ministère.

Un budget de 400 millions d'euros. Le budget total du Pass culture est évalué à 400 millions d'euros. Alors qu'initialement il était question d'un pourcentage de 80% financé par le secteur privé et le reste par l'État, le ministère précise que tout "dépendra" de la phase test.