Richard Gotainer sur le succès du "Mambo du Décalco" : "On a jamais cherché à faire à la mode"

, modifié à
  • A
  • A
3:54
© Dominique FAGET / AFP
Partagez sur :
Invité de Musiques, sur Europe 1, l'artiste auteur de nombreuses chansons cultes dans les années 80, est revenu sur les raisons du succès de son titre phare. 
INTERVIEW

Ses chansons, aux arrangements dansants et aux paroles loufoques, souvent suggestives, ont été des tubes dans les années 80. Richard Gotainer, chanteur et humoriste français, fait son grand retour dans les bacs avec une compilation intitulée Tubes et pépites, qu'il est venu présenter lundi au micro d'Emilie Mazoyer, sur Europe 1, dans Musique. L'occasion pour lui de parler d'un de ses titres les plus emblématiques : Le Mambo du Décalco.

En concoctant cette compilation de 42 titres, Richard Gotainer confie avoir "passé un bon moment". "Le sourire m'a accompagné et je me suis dit 'c'est quand même vachement bien'", s'amuse-t-il en parlant de ses anciennes chansons. Revenant sur le succès du Mambo du Décalco, l'artiste explique qu'il est notamment dû à l'intemporalité de la musique et du texte. "Je crois qu'on a jamais cherché à faire à la mode", développe-t-il, et "qu'on a cherché à fuir tout ce qui pouvait ressembler à un courant de l'époque".

"Ce n'est pas la mode qui fait la bonne chanson"

"La chanson doit être de son époque, mais c'est elle qui fait la mode, ce n'est pas la mode qui fait la bonne chanson", assure encore Richard Gotainer, qui confirme avoir apporté "beaucoup de soin" à ce que le texte ne corresponde pas à une mode des années 80. "Je savais que c'était une nostalgie qui me regardait moi et qui n'était pas très à la mode", dit-il, avant de plaisanter : "Si j'avais calculé, il aurait fallu que je fasse le 'twist de l'autocollant'".

Et l'artiste, dont le modèle n'est autre que Georges Brassens, se montre encore étonné du succès de la chanson : "Ça a même touché des gens qui n'ont pas connu les décalcos !".

Europe 1
Par Antoine Terrel