Mort de Chirac : le musée du quai Branly "accessible gratuitement pendant une dizaine de jours"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
INFORMATION EUROPE 1 - Au lendemain de l'annonce de la mort de Jacques Chirac, le président du quai Branly Stéphane Martin a annoncé au micro d'Europe 1 que le musée sera accessible gratuitement pendant une dizaine de jours. 
INFO EUROPE 1

C’était son musée, un projet qu’il a porté de bout en bout. Au lendemain de l’annonce de la mort de Jacques Chirac, le président du musée quai Branly Stéphane Martin annonce au micro d'Europe 1 que "le musée est accessible gratuitement pendant une dizaine de jours", en hommage à l'ancien président.

Cette gratuité va durer "le temps que les gens qui veuillent rendre hommage au président puissent le faire", précise-t-il. "Au musée, les images du président sont partout, les drapeaux sont en berne, c'est un moment très émouvant pour les équipes". Une émotion d'autant plus forte que le musée du quai Branly, renommé depuis quai Branly - Jacques Chirac, est un projet qui tenait particulièrement à cœur à l'ancien président décédé jeudi à 86 ans, puisqu'il l'a lancé presque immédiatement après son élection de 1995.

Un musée "presque diplomatique"

"Il me semble que c’est un mois après son élection [en 1995, ndlr]", se souvient Stéphane Martin. "Il a appelé son ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy, et on a commencé à travailler ensemble". Car Jacques Chirac avait une ambition toute particulière pour ce musée : "Il était persuadé que dans une ville comme Paris, comme la plupart des capitales du monde, les musées renvoient à notre culture, à notre nombril. Mais lui voulait que Paris ait un grand musée pour mettre en valeur la culture des autres, c’est presque diplomatique", analyse-t-il. 

 

Europe 1
Par Ugo Pascolo