Michèle Laroque révèle le thème d'actualité de son futur projet de film : les Ehpad

  • A
  • A
Michèle Laroque 1:23
Michèle Laroque travaille sur un nouveau projet de film sur les Ehpad. © Europe 1
Partagez sur :
L'actrice et réalisatrice Michèle Laroque confie sur Europe 1 travailler sur un nouveau projet de film sur les Ehpad. Un sujet d'actualité après ses long-métrages "Joyeuse retraite !", en pleine réforme des retraites et "Chacun chez soi"... dont la sortie a été repoussée à cause du confinement. 
INTERVIEW

Joyeuses retraite !, Chacun chez soi et un nouveau projet sur les Ehpad, les derniers films de l'actrice et réalisatrice Michèle Laroque sont décidément dans l'air du temps. Invitée de l'Equipée Sauvage de Matthieu Noël, elle confie travailler depuis un an sur un nouveau projet de long-métrage, qui traitera du sujet des maisons de retraite. "C'est le remake d'un film anglais, l'histoire d'un groupe d'amis qui va danser dans les hôpitaux et les Ehpad pour essayer de faire du bien."

Un nouveau sujet "news" pour l'actrice qui reste incrédule face aux liens entre ses films et de l'actualité. "Il y a eu Joyeuse retraite !, au moment de la réforme des retraites, alors tout le monde est très inquiet en me disant 'c'est quoi le prochain ?'", rit Michèle Laroque. "Vous allez voir ça va bien se passer, même si cela a encore un lien avec ce qu'il se passe."

La sortie de "Chacun chez soi" reportée

Initialement annoncé pour le 22 avril, son dernier long métrage Chacun chez soi n'a pas pu sortir dans les salles obscures, confinement oblige. Le pitch : un jeune couple retourne chez les parents de la jeune femme et la cohabitation s'annonce difficile. "On va attendre le bon moment pour que le film sorte", révèle la réalisatrice. "Il va sortir en salles, mais pas tout de suite. Cela risque d'être en début l'année prochaine."

En pleine promotion lorsque les mesures de restriction sanitaires ont été annoncées, elle regrette le contact et le partage avec le public lors des avant-premières. "C'est ce qui m'a beaucoup manqué au début puis je me suis fait une raison", raconte Michèle Laroque, qui indique ne pas souffrir du confinement. "J'ai eu un accident de voiture, je suis restée presque deux ans en hôpital donc je sais vivre ça. Ce n'est pas quelque chose dont je souffre", assure-t-elle, avant de confier : "Ce qui me manque vraiment c'est un petit resto, un petit fou rire à plusieurs". 

Europe 1
Par Mathilde Durand