Jean-Victor Clérico Moulin Rouge 6:10
  • Copié
Solène Leroux , modifié à
Près d'un mois après sa réouverture, le directeur général du Moulin Rouge, Jean-Victor Clérico, dresse un premier bilan de la reprise du célèbre cabaret parisien. Une réouverture encourageante portée par la clientèle française, malgré les restrictions sanitaires. 
INTERVIEW

Le plus célèbre des cabarets du monde a rouvert ses portes le 10 septembre dernier après dix-huit mois de fermeture, Covid-19 oblige. "Il y avait beaucoup de stress et beaucoup d'émotion pour tous les collaborateurs : pouvoir revoir cette euphorie et cette joie sur scène, c'était très émouvant", explique Jean-Victor Clérico, directeur général du Moulin Rouge. Créé en 1889, le cabaret est un groupe avec des dizaines de filiales qui emploie 450 salariés. 

Il n'avait pas été fermé aussi longtemps depuis 1915, après un incendie. En temps normal, le cabaret est uniquement fermé lorsque les revues changent. Il est ouvert tous les jours de l'année, avec deux spectacles par soir. "C'était vraiment pour nous la plus grosse épreuve qu'on ait dû subir depuis 1915", rappelle-t-il sur Europe 1 dans La France bouge. "Nous sommes contents de cette reprise, assez encourageante."

Des dîners spectacles dès le 21 octobre

Mais la réouverture du cabaret ne signifie pas pour autant, le retour à la vie d'avant. En effet, les spectateurs ont accès à des tablées, mais ne sont pas mélangés s'ils sont arrivés séparément. Un choix assumé par le directeur, qui vise à "encourager la reprise", mais aussi "rassurer [les] spectateurs". De même, le Moulin Rouge n'a pas encore repris ses horaires habituels : il est uniquement ouvert du mercredi au dimanche, au lieu de la semaine entière. Cette modification entraîne une baisse du nombre de spectacles proposés, "mais ces dates-là sont quasiment complètes" affirme-t-il.

Autre mesure prise par l’établissement pour rassurer ses clients et éviter tout risque de voir le coronavirus gâcher le spectacle : une jauge limitée. Seules 500 à 600 personnes sur les 850 places que compte le Moulin Rouge peuvent être occupées à chaque représentation. Quant aux célèbres dîners spectacles de l'établissement parisien, ils ne reprendront qu'à "partir du 21 octobre", annonce par ailleurs Jean-Victor Clérico au micro d'Elisabeth Assayag et Emmanuel Duteil. 

Une reprise progressive, essentiellement française

Jusque-là, le cabaret accueillait 55% de clientèle étrangère, et 45% de Français. Mais "depuis la reprise, nous avons une clientèle française vraiment au rendez-vous. C'est elle qui vient voir nos spectacles", confie-t-il. Et pour cause, parmi les spectateurs du Moulin Rouge, beaucoup sont des habitués, il y a aussi des "gens qui reviennent aussi pour supporter cette réouverture, des gens qui ont envie de revivre des moments conviviaux, festifs. Et nous, c'est ce qu'on propose au Moulin", rappelle le directeur général. 

Reste que les spectateurs étrangers, notamment anglo-saxons, commencent à revenir. Et le directeur général se montre optimiste pour la fin de l'année, notamment avec les dernières annonces sur la fin des restrictions aux frontières des États-Unis.

Tous ces éléments constituent une reprise encourageante pour l’emblématique bâtiment du 18e arrondissement de la capitale. "Nous en sommes assez surpris, même s'il reste des incertitudes. Nous ne sommes pas au niveau d'activité qu'on a pu connaître avant, mais c'est déjà très encourageant", abonde le directeur général, avant d'annoncer que les "intentions de commandes" pour la fin de l'année sont "déjà très bonnes".