Les 10 séries qui nous aident à sortir de la déprime

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
SERIELAND - "Fleabag" sur Prime Video, "The Good Place" et "Atypical" sur Netflix, "This Way up", sur My Canal, cette semaine l'équipe de SERIELAND vous a concocté une sélection de séries anti-déprime qui vous feront voir le verre à moitié plein.

Nous faisons le pari que vous profitez de ce nouveau confinement pour regarder encore plus de séries. Pour vous accompagner, l'équipe de SERIELAND vous concocte chaque semaine une sélection de séries pour rire, vous rassurer, trembler, ou vous évader ! Cette semaine, nous vous proposons des mini-séries pour dire non à la déprime. 

>> Découvrez SERIELAND, le podcast d'Eva Roque avec celles et ceux qui aiment et font les séries du moment

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, Google podcasts, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

 

Glow

De quoi ça parle : L'histoire se déroule dans les années 1980, une jeune fille issue d'un milieu défavorisé rêve de devenir actrice. Elle va finalement se découvrir un talent incroyable dans le catch féminin, et va tenter de percer aux côtés d'une équipe 100% féminine ...

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Une success story féministe à mourir de rire, où cette jeune femme talentueuse se retrouve dans un milieu très masculin et machiste. Regardez-là aussi pour découvrir le catch féminin, un domaine très peu traité dans l'univers des séries. Voilà des catcheuses badass et très déterminées qu'il faut découvrir !

Où peut-on la voir ? Les 3 saisons de 10 épisodes (30mn) sont à voir sur Netflix.

 

Fleabag 

De quoi ça parle : Fleabag est une jeune londonienne un peu perdue. Elle utilise, de son propre aveu, le sexe pour combler le vide de sa vie, et doit gérer une famille haute en couleur. Entre une sœur psychorigide à demi anorexique, le compagnon de celle-ci qui se révèle "beauf" dans tous les sens du terme, et sa belle-mère insupportable, la jeune femme a quelques circonstances atténuantes...

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : C'est une série drôle et touchante dans laquelle se mêlent comédie et drame. Derrière l'humour noir se cache une propos féministe sur la place des femmes dans la société. L'écriture, la mise en scène, les acteurs : tout est réussi. Au départ, l'héroïne va mal mais en deux saisons, on la voit se relever doucement. 

Où peut-on la voir ? Les 2 saisons de 6 épisodes (23mn) sont disponibles sur Prime Video.

 

The Good Place 

De quoi ça parle : C'est l'histoire d'Eleanor Shellstrop. La jeune femme est morte dans un stupide accident de caddies et est envoyée dans un quartier du Bon Endroit, un genre de paradis pour les personnes exceptionnellement vertueuses. Mais autant dire qu'il y a erreur sur la destination. Eleanor n'est pas vraiment une sainte. Elle aurait dû atterrir illico au Mauvais Endroit. Et elle va tout faire pour éviter que l'ange-architecte du quartier et les autres habitants ne le découvrent.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Les personnages repoussent leurs limites, et vont trouver des stratagèmes pour mieux s'en sortir. Une série certes complètement loufoque mais originale et qui tient un propos de fond quasiment philosophique sur le destin et sur la vie après la mort. Elle vous aidera à mieux appréhender l'avenir et à réfléchir. Le destin existe-t-il ? Peut-on l'infléchir ? Qu'est-ce qui fait de vous une personne "bonne" ou "mauvaise" ? La série aborde ces questions avec beaucoup de légèreté et d'humour. 

Où peut-on la voir ? Les 4 saisons de 13 épisodes (22mn) sont disponibles sur Netflix.

>> Découvrez comment "The Good Place" reprend les codes de la téléréalité ici

 

This Way Up 

De quoi ça parle: Après une lourde dépression, une prof de langue va tenter de se relever grâce au soutien de sa sœur et son caractère bien trempé. 

Pourquoi SERIELAND vous la recommande : C'est une série touchante et particulièrement bien écrite et qui fait un bien fou en ces temps de confinement. Parce qu'elle montre comment se relever après une dépression sans pathos. Elle ne nous donne pas la recette pour s'en sortir mais nous dit que le chemin peut être long et tortueux pour y arriver. Une série pleine d'espoir qui vous touchera d'autant plus si vous avez déjà traversé des périodes difficiles.

Où peut-on la voir ? Les 6 épisodes (30mn) sont disponibles sur Mycanal.

 

Mrs Fletcher 

De quoi ça parle : L'histoire d'une mère de famille qui élève seule son fils et redécouvre sa sexualité lorsque celui-ci part à l'université. Ce qui s'annonce comme une déprime lui permet au contraire de se recentrer sur elle, sur ses passions, l'écriture, et sur ses désirs profonds. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : C'est une série optimiste portée par une magnifique actrice, Kathryn Hahn, avec une myriade de seconds rôles tous mieux écrits les uns que les autres.

Où peut-on la voir ? Les 7 épisodes (25mn) sont à voir sur OCS.

 

Pour se dire qu'on est comme les autres…

 

Shrill

 

De quoi ça parle : Une femme en surpoid apprend à s'accepter telle qu'elle est. Elle tente de se faire un nom dans le milieu du journalisme. On suit aussi sa relation avec Ryan, un homme excentrique qui a du mal à assumer son couple.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : C'est une série drôle et hyper attachante sur ce thème de la grossophobie. Une sorte de renaissance haute en couleur !

Où peut-on la voir ? Les 2 saisons de 8 épisodes (25mn) sont disponibles sur Mycanal.

 

Atypical 

De quoi ça parle : Sam est un jeune adolescent, collégien, atteint de troubles autistiques. On le suit au quotidien à la recherche de l'amour et surtout d'émancipation. Sa famille va-t-elle le laisser prendre son indépendance ?

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Voilà une vision positive de l'autisme, loin des stéréotypes de l'autiste surdoué mis en avant dans de nombreuses séries. Ici, le concerné est "normal", et d'ailleurs on se surprend à oublier au fil de la série qu'il souffre de troubles neuro-développementaux. Une série sur l'acceptation validée par le Docteur Christophe Debien, invité de SERIELAND dans notre épisode sur la psychiatrie dans les séries.

Où peut-on la voir ? Les 3 saisons de 10 épisodes (35mn) sont disponibles sur Netflix.

 

On the Spectrum

De quoi ça parle : La série israélienne suit trois jeunes autistes à Tel Aviv. Ils vont devoir cohabiter. On découvre leur quotidien loin d'être simple, du travail à la vie sentimentale.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille ? Parce qu'elle parle de l'autisme de façon joyeuse sans pathos. C'est drôle, émouvant aussi. Parce que les personnages sont très attachants et que malgré leurs difficultés dans la vie, ils continuent d'avancer. 

Où peut-on la voir ? Les 10 épisodes (28mn) sont à voir sur Salto.

 

>> Réécoutez notre épisode de SERIELAND sur la psychiatrie dans les séries.

 

Des séries plus dures, mais où les personnages s'en sortent ...

 

The Virtues 

De quoi ça parle : Un homme alcoolique retrouve sa sœur qu'il a perdu de vue depuis 30 ans. Il va remonter le chemin de ses traumatismes d'enfance pour apprendre à pardonner. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : C'est l'histoire d'une renaissance. Attention l'histoire est très dure. Mais c'est aussi très beau et très fort, on ne peut que vous la conseiller.

Où peut-on la voir ? Les 4 épisodes (50 mn) sont à voir sur Arte.tv

 

The Sinner

De quoi ça parle : Une femme est accusée d'avoir poignardé un homme. Un policier creuse et découvre qu'elle est complètement traumatisée par une enfance atroce et des sévices subies plus jeunes. On suit aussi de près sa relation avec son mari, et sa reconstruction.

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : C'est bien plus qu'une série policière, il y a de la lumière au bout du tunnel en permanence. Et c'est surtout une série qui dresse une réflexion intéressante sur les violences intrafamiliales, sexuelles et psychologiques.

Où peut-on la voir ? Les 2 saisons de 8 épisodes (45 mn) sont à voir sur Netflix.

Europe 1
Par Tristan Barraux avec l'équipe SERIELAND