"Le Roi et l'Oiseau", "The Truman Show", "Le Dictateur"... les films qui ont marqué la vie de Pierre Niney

  • A
  • A
Pierre Niney 6:10
Pierre Niney s'est prêté au jeu du questionnaire cinéma de Matthieu Charrier, samedi sur Europe 1. © FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :
De "La Tour Montparnasse infernale" au "Roi et l'Oiseau", en passant par "Le Dictateur" et The Truman show, l'acteur Pierre Niney, à l'affiche du prochain volet d’OSS 117, revient, au micro de Mathieu Charrier, sur les films qui ont marqué son enfance et sa vie.
INTERVIEW

Invité samedi de Mathieu Charrier, sur Europe 1, l'acteur Pierre Niney, à l'affiche du prochain OSS 117, est revenu sur les films qui ont marqué sa vie, du Roi et l'Oiseau de Paul Grimault, au Dictateur de Charlie Chaplin, en passant par The Truman Show. Il a par ailleurs évoqué son adoration pour la bande originale d'Interstellar.

Votre premier souvenir de cinéma ?

Je dirais que c'est Le Roi et l'Oiseau. C'est un très beau film que j'ai hâte de montrer moi-même à mes enfants. Il m'avait à la fois perturbé et transporté, et je n'ai jamais retrouvé cette poésie à ce point-là. Parfois, j'aime bien le regarder, en vraie Madeleine de Proust. Il me dérange encore, mais j'aime bien comment ça dérange. Parfois, il ne faut pas hésiter à montrer aux enfants des choses qui ne sont pas forcément toutes lisses, des trucs qui posent des questions.

Votre meilleur souvenir de cinéma ?

Je pense que c'est la Tour Montparnasse infernale. C'est la première fois que j'ai eu le droit d'aller au cinéma avec des amis, j'avais 11 ans et j'étais vraiment par terre, en PLS de rire, tellement le film nous avait électrisé.

Le film dans lequel vous aimeriez vivre ?

Bruce, tout puissant. Et j'aimerais être Bruce.

Le film que vous avez le plus vu ?

Il y en a pas mal. Je pense qu'il y a The Truman Show et Le dictateur de Charlie Chaplin, dans des styles très différents.

Le chef d'oeuvre que vous avez le plus détesté ?

Les demoiselles de Rochefort. C'est très personnel, ça ne mérite pas. 

Le film qui vous a fait le plus rire ?

Il y avait La tour Montparnasse infernale, puis Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre d'Alain Chabat. Pour les références, et puis parce que je le voyais pile à la bonne époque. C'est exactement ce dont j'avais envie et ce dont j'ai toujours envie. Je trouve toujours que c'est un film ultra maîtrisé, très drôle. 

Un dialogue de cinéma que vous connaissez par coeur ?

Il y en a très peu. J'oublie assez vite, mais il y a des dialogues très courts que je connais par cœur quand même dans La cité de la peur. Moi, j'aime bien "On n'attend pas votre soeur ?" de Dominique Farrugia. Je crois que c'est lui qui dit ça à l'aéroport (en fait, c'est Alain Chabat, ndlr), et ça me fait beaucoup rire.

La bande originale qui a le plus marqué votre vie ?

Celle d'Interstellar, d'Hans Zimmer. J'adore, je trouve ça magnifique, ultra planant. Je l'écoute souvent.

Europe 1
Par Mathieu Charrier