Le Label Cannes 2020 : mode d’emploi

  • A
  • A
© LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Aucun film ne recevra cette année de prix au festival de Cannes, mais plusieurs dizaines d'entre eux recevront toutefois un label exceptionnel. On vous explique. 

C’est ce mercredi soir que sera dévoilée la sélection du Festival De Cannes 2020. Un festival qui aurait dû se dérouler du 12 au 23 mai, mais qui a été annulé en raison du Covid 19. Thierry Fremeau (délégué général) et Pierre Lescure (président) dévoileront quand même la sélection, en direct en clair sur Canal +, à 18h, et les films sélectionnés auront droit au "label" Cannes 2020. Mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

Il n’y aura pas de Palme d’or, aucun palmarès cannois cette année, le jury, qui devait être présidé par Spike Lee, n’ayant évidemment pas pu visionner les films. Vous ne verrez donc pas s’afficher ces logos "Palme d’or, prix du jury, prix du scénario" par exemple, sur certaines affiches de films qui sortiront dans les prochains mois. 

Parasite a attiré deux millions de spectateurs après sa Palme d'or

Mais Thierry Fremeau, délégué général du festival, le martèle depuis le début de la crise du Covid 19. Il veut faire vivre les films qui devaient être présentés sur la Croisette, d’une manière ou d’une autre. D’où l’idée de ce label, Cannes 2020, qui pourra s’afficher sur les affiches des films qui auraient dû concourir., sous la forme d’un logo par exemple.

Cela a un double effet : d’abord inciter les directeurs de cinémas à programmer ces films, à la qualité certifiée par le comité de sélection cannois. Et puis encourager ensuite les spectateurs à se déplacer dans les salles. La dernière Palme d’or logotée "Cannes 2019", Parasite, avait par exemple attiré près de deux millions de spectateurs en salles. Et puis ces films labellisés Cannes 2020 pourront ensuite être présentés dans d’autres festivals, à Angoulême fin août, à Deauville début septembre ou dans la foulée à Venise. Ce qui permettra de faire vivre le festival de Cannes avec en ligne de mire l’édition 2021.

Europe 1
Par Mathieu Charrier