ENQUETE EUROPE 1 - Le peintre le plus cher au monde David Hockney a élu domicile près de Beuvron-en-Auge en Normandie

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
ENQUÊTE - Le peintre britannique David Hockney, connu pour être le peintre le plus coté de son vivant, a choisi comme nouveau lieu de résidence... la Normandie ! Europe 1 s'est rendue sur place.

L'information était tombée la semaine dernière. Le peintre David Hockney, connu pour être le peintre le plus coté de son vivant après la vente de l'un de ses tableaux à plus de 90 millions de dollars, quittait sa résidence de Los Angeles. Son nouveau lieu de résidence, en revanche, demeurait inconnu... jusqu'à maintenant ! Justin Morin a enquêté pour Europe 1 et a retrouvé la trace du peintre près de Beuvron-en-Auge en Normandie. Cette nouvelle demeure a inspiré ses tableaux exposés depuis quelques jours dans une grande galerie new-yorkaise. Elle s'intitule "La Grande Cour, Normandie".

"Des lunettes rondes, un chapeau... il a une classe"

"David Hockney ? Evidemment que je suis fan ! Il est installé où alors ?", se demande une habitante, tout étonnée d'apprendre que l'artiste a élu résidence à quelques pas de chez elle. A l'entrée de la propriété du peintre, une simple feuille de papier blanc sur laquelle il est imprimé en gras : "La Grande Cour". Le domaine est en travaux "depuis 3 mois", renseigne un artisan.

Autour de la maison en colombage, rien que la campagne. Il faut donc aller dans les commerces de la commune d'à-côté pour entendre parler de David Hockney. "Je le croise", témoigne une autre habitante, "généralement dans des lieux qui ont trait à la nourriture ou à la boisson ! C'est un personnage que l'on remarque en plus". Elle conclut : "Il a une certaine élégance, des lunettes rondes, un chapeau... Il a une classe".

"Il arrive à une époque de sa vie où il a besoin de se ressourcer"

Sur la place du village, un restaurant étoilé fait figure d'argument pour attirer l'artiste de 82 ans qui a choisi la Normandie pour "son art de vivre" explique Jean-Jacques : "C'est pas étonnant qu'il soit venu ici, c'est l'ambiance, la sérénité... C'est un homme très discret et il faut le garder comme ça.".

Pascal, sculpteur installé lui aussi dans la région, raconte depuis son atelier : "Il a eu un coup de cœur, c'est évident ! Il arrive à une époque de sa vie où il a besoin de se ressourcer. Et puis le paysage, pour un peintre, c'est quelque chose d'important ! Son travail va s'en ressentir". Et s'il attirait une nouvelle clientèle, férue d'art, avec le rêve un jour peut-être d'une exposition Hockney... en Normandie.

Europe 1
Par Justin Morin, édité par Maxime Dewilder