"La culture s'offre" : la belle initiative d'Amir pour promouvoir la culture pour Noël

  • A
  • A
Partagez sur :
Le chanteur Amir a lancé sur Instagram la campagne "La culture souffre, la culture s'offre". Une initiative pour inciter les Français à offrir des biens culturels pendant les fêtes. Le but est de joindre l'utile à l'agréable, afin que les cadeaux achetés pour Noël bénéficient à un secteur culturel touché de plein fouet par la crise sanitaire, comme il l'a expliqué dans "Culture Médias".
INTERVIEW

Musées, cinémas, salle de concert et de spectacle… Tout les lieux de culture restent fermés à cause de la crise sanitaire. Pour redonner un peu d'air au secteur culturel, qui fait vivre en France plus d'un million de personnes, le chanteur Amir lance avec d'autres personnalités l'initiative "La culture souffre, la culture s'offre". Cette campagne promeut d'achat d'objets culturels pour les offrir à Noël. Amir en explique le principe au micro de Philippe Vandel dans Culture Médias.

"Tout ce qui est à l'arrêt depuis plusieurs mois"

L'idée est venue à Amir alors qu'il cherchait des solutions avec son amie l'actrice Julia Molkhou et le graphiste Joachim Roncin. C'est ce dernier, déjà à l'origine du célèbre "Je suis Charlie" et du logo des JO 2024 à Paris, qui signe le visuel "La culture souffre, la culture s'offre". "L'idée est d'encourager les gens à acheter des objets culturels", résume le chanteur. "C'est très large, ça concerne les musées, les théâtres, la musique, le cinéma, absolument tout ce qui est à l'arrêt depuis plusieurs mois."

L'avantage est double selon Amir : offrir un cadeau qui fait plaisir et soutenir un secteur en difficulté. "Je pense à tous les gens de l'ombre qui n'ont pas de travail depuis plusieurs mois, qui ne savent pas exactement quand ils vont reprendre, qui ont arrêté malgré eux de proposer du rêve", explique-t-il.

Un signe d'espoir pour 2021

À l'heure où de nombreux artistes prennent position contre la fermeture des lieux de culture, cette initiative inverse le regard. "Je ne suis pas en mesure de critiquer le gouvernement. Très honnêtement, je n'ai pas les capacités scientifiques", confie le chanteur et ancien dentiste. "En revanche, émotionnellement, je suis révolté. Parce que je sais qu'on se manque, qu'on se languit. Je ne suis pas monté sur scène depuis l'année dernière. C'est un truc vital pour les artistes."

Offrir des places de concert ou de cinéma pour l'année 2021 permet selon Amir d'envoyer un message d'espoir au monde de la culture. "Offrir de la culture, c'est se dire 'On va se retrouver l'année prochaine, les choses vont bouger'", indique-t-il. 

Europe 1
Par Alexis Patri