Kaamelott arrive (enfin) au cinéma : "J'ai été plus attendri que ce que je pensais"

  • A
  • A
Alexandre Astier 1:26
Alexandre Astier, créateur de "Kaamelott", incarne également le roi Arthur. © MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :
L'avant-première du film Kaamelott, prolongation cinématographique de la série culte créée par Alexandre Astier, s'est déroulée mardi soir. Nombre de spectateurs interrogés par Europe ont trouvé le film moins drôle que la série, mais loue son esthétique et son sens de la narration. Un deuxième opus est déjà attendu.
REPORTAGE

C'est sans doute le film le plus attendu de l'été. Voire de l'année. Kaamelott : Premier volet sort mercredi 21 juillet, mais il a déjà été vu mardi soir, en avant-première, par plus de 200.000 personnes, selon le réalisateur Alexandre Astier. Avec 60.000 billets vendus en 24 heures dès l'ouverture des places d'avant-première, Kaamelott avait déjà battu un record de préventes pour un film français. Europe 1 a recueilli l’avis des premiers spectateurs.

Flo, ticket acheté en avance dans la main, n'était plus à quelques minutes près. Il attend la suite de la série Kaamelott depuis 2009. "Je suis fan de la série qui s'est arrêtée il y a déjà dix ans. J'attends de savoir la suite de l'histoire, c'est long", explique-t-il. "À la maison, il ne me parle qu’en répliques de Kaamelott", avoue sa compagne. Dans la salle bondée, il a pu renouer avec l’univers fantaisiste de la série d’origine : ses costumes d'époque, son humour absurde, mais aussi certains des personnages cultes de la série, incarnés par Alain Chabat, Christian Clavier, ou encore Audrey Fleurot.

"Les vannes sont un peu réchauffées"

Deux heures plus tard, à la sortie, il y a autant d'avis que de spectateurs. "Les images sont très belles, c’est une comédie d’aventure", résume un fan. "Je suis un peu déçu", nuance un autre. "J’en attendais beaucoup, et malheureusement les vannes sont un peu réchauffées."

"J’ai moins ri que ce à quoi je m’attendais", abonde un autre. "Mais j’ai été aussi plus attendri que ce que je pensais, par le fait de retrouver ces personnages et la musique." Et d’ajouter : "Le seul reproche que je pourrais faire au film, c’est que j’ai envie d’en voir plus." Rassurés ou déçus, tous confient néanmoins avoir déjà en tête le deuxième volet de cette trilogie annoncée. 

Europe 1
Par Caroline Baudry