"Insta, reprenez moi par pitié" : exclu d'Instagram, Booba se rabat sur Twitter

  • A
  • A
booba
Le rappeur Booba lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe d'Afrique des Nations de football 2017, à Libreville, le 14 janvier 2017. © GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :
Évincé d'Instagram pour s'en être pris au rappeur Fianso sur ce réseau social, le rappeur Booba poursuit ses provocations sur Twitter, déclenchant le buzz. 

Le compte Instagram du rappeur Booba, surnommé "le Duc de Boulogne", a beau avoir été supprimé jeudi pour non respect des règles de l'application, le rappeur s'exprime désormais via... Twitter. Et il n'a pas sa langue dans sa poche. 

Des images intimes du rappeur Fianso

La semaine dernière, Instagram a en effet banni Booba, car il avait posté des images assez intimes du rappeur Fianso. L'artiste a tenté d'y revenir mais il s’est fait exclure une nouvelle fois. Il s'est donc tourné vers un autre réseau social, qu'il utilisait jusqu'à présent assez peu : Twitter. 

Octogone virtuel 

Aussitôt très actif, Booba a fait le buzz, en s'en prenant personnellement au directeur de la radio Skyrock, Laurent Bouneau. Dans une série de tweets, ce dernier avait manifesté son inquiétude à propos du pouvoir des GAFA. Pour amorcer cette critique, il s'était servi de l'exemple de l'exclusion de Booba, en affirmant dans un tweet que "la suppression hier du compte Instagram de Booba peut faire sourire". 

Un commentaire qui a visiblement blessé Booba puisqu'il s'est mis à insulter Laurent Bouneau sur Twitter. "Toi ferme ta gueule c’est pas l’moment!!! Terrifiant terrifiant c’est ta radio qui est terrifiante aller circule !!!", a-t-il tweeté. 

Booba ne s'est pas arrêté là : il a ensuite posté une photo polémique de Fianso en commentant : "Insta, reprenez moi, par pitié. Je jure d'être irréprochable". 

Europe 1
Par Hélène Mannarino, édité par Tiffany Fillon