Hervé Villard raconte sa rencontre avec Jean-Paul II (en salopette)

  • A
  • A
hervé vilard
Hervé Vilard publie son autobiographie "Du lierre dans les arbres" © Europe 1
Partagez sur :
Le chanteur du tube "Capri, c'est fini" publie son autobiographie, "Du lierre dans les arbres". Hervé Vilard en raconte dans "Culture Médias" un extrait : sa drôle de rencontre avec le pape Jean-Paul II.
INTERVIEW

Dans son autobiographie Du lierre dans les arbres, le chanteur Hervé Vilard retrace les grandes rencontres de sa vie, comme son amitié avec la romancière Marguerite Duras. Il raconte aussi au micro de Philippe Vandel son étonnante conversation avec Jean-Paul II, qui l'a reçu en salopette en jean dans ses jardins, alors qu'il était affairé à tailler les plantes de son jardin.

Un achat immobilier qui l'amène au Vatican

Tout commence lorsqu'Hervé Vilard achète un presbytère, dans lequel il trouve des documents religieux. "J'ai trouvé des centaines de prêches de l'abbé Angrand, qui étaient écrits à l'encre de Chine. Je les ai lus, j'ai trouvé que c'était très beau", se souvient-il. "Et donc j'ai voulu les faire livrer au Vatican, par l'intermédiaire de monseigneur Lustiger."

Le chanteur accompagne alors le cardinal et les prêches au Vatican, où il assiste à une messe papale. "Jean-Paul II a salué toute l'assistance. Puis il est revenu vers moi, après que je lui ai lu un prêche de l'abbé", raconte Hervé Vilard. "Il m'a demandé 'Est-ce que nous pouvons nous voir cet après-midi ?', alors naturellement j'ai dit oui." 

"Capri, c'est fini, c'était un chant de liberté" 

C'est dans l'après-midi que Jean-Paul II reçoit Hervé Vilard, dans un jardin du Vatican. Le religieux a retiré sa tenue de messe pour une salopette en jean. "Il m'a dit 'Vous savez, Capri, c'est fini, c'était un chant de liberté pour moi quand j'étais à Cracovie'", se remémore Hervé Vilard, imitant la voix du souverain pontife qui a grandi dans la Pologne communiste.

"À ce moment-là, vous vous sentez au-dessus du sol. Il y a des moments, des privilèges, comme ça de personnages que vous rencontrez. De personnages magnifiques", explique Hervé Vilard. "Jean-Paul II m'a dit ça avec un sécateur à la main, il était en train de tailler des roses."

Europe 1
Par Alexis Patri