Fabien Lecœuvre, un homme de l'ombre au plus proche des stars

  • A
  • A
fabien lecoeuvre 2:16
L'attaché de presse Fabien Lecoeuvre, le 31 mai 2018, après les funérailles de Pierre Bellemare, animateur de radio et de télévision, producteur, écrivain et journaliste. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Avec son autobiographie "Une chanson dans la tête", Fabien Lecœuvre, spécialiste de la chanson française, revient sur ses rencontres dans le monde du showbiz. En racontant sa riche carrière d'impresario, auteur et chroniqueur, il livre quelques anecdotes sur Patrick Sébastien ou encore Claude François. Au micro de Wendy Bouchard, il a confié, dimanche, quelques épisodes marquants de sa vie. 
INTERVIEW

C'est un homme de l'ombre qui a pourtant connu les plus grands. L'agent de stars, auteur et chroniqueur, Fabien Lecœuvre, a raconté, au micro de Wendy Bouchard, dimanche, quelques souvenirs de sa carrière au cœur du showbiz. Impresario de Chantal Goya, de Polnareff ou encore de Claude François (à titre posthume), il publie Une chanson dans la tête (Le Passeur), une autobiographie dans laquelle il évoque ses moments marquants aux côtés de stars de la télévision. 

Comment il est devenu l'ami de Patrick Sébastien 

Si Fabien Lecœuvre est aujourd'hui très proche de Patrick Sébastien, ils se sont pourtant rencontrés par hasard, grâce à la mère de la star. D'après lui, celle-ci regardait régulièrement l'émission Pour le plaisir que Fabien Lecœuvre animait. "À chaque fois que Patrick Sébastien se réveillait, il allumait la télévision et il tombait sur moi. Et puis, sa mère lui a dit, un jour, qu'elle regardait Pour le plaisir seulement lorsque j'étais à la présentation. Elle trouvait que j'avais des beaux yeux et que je racontais bien les histoires", se souvient Fabien Lecœuvre.

"On m'a ensuite donné rendez-vous". C'est le début de l'émission Les années bonheur, que Patrick Sébastien et Fabien Lecœuvre ont présenté ensemble. "Au départ, c'était un programme exceptionnel et puis on a continué pendant treize ans, avec plus d’une centaine d'émissions enregistrées", se félicite Fabien Lecoeuvre. 

Grâce à lui, Sarà perchè ti amo est devenu un tube 

"Ce que j'aimais par dessus tout, c'était de transformer une chanson en succès", écrit Fabien Lecœuvre dans son livre. Cette phrase illustre à elle seule le succès, dans les années 1980, de la chanson Sarà perchè ti amo du groupe italien Ricchi e Poveri. Selon Fabien Lecœuvre, ce titre serait passé incognito s'il ne l'avait pas repérée.

"La première radio qui a diffusé Sarà perchè ti amo c'est Europe 1. Une radio concurrente n'avait pas voulu parce qu'elle avait déjà sélectionné son tube de l'été : Felicita d'Al Bano & Romina Power", explique Fabien Lecœuvre. "Je suis arrivé ici à la programmation d'Europe 1 et ils ont trouvé la chanson formidable. Ils ont accepté de la diffuser à peu près cinq fois par jour. Cela a permis de vendre 1,5 million d'exemplaires."

Le jour où Claude François l'a étonné 

Passionné par la vie de Claude François, à qui il a récemment consacré un livre, Fabien Lecœuvre se souvient d'une phrase surprenante du chanteur, qui portait toujours des lunettes de soleil. "Comme on ne voyait jamais ses yeux dans la rue ou sur les plateaux de TV, je lui ai demandé pourquoi il mettait ces lunettes. Il m'a alors répondu : 'Tu dois savoir que le regard d'une star ne doit jamais croiser celui d'un autre'", raconte Fabien Lecœuvre.

Europe 1
Par Tiffany Fillon