Etats-Unis : nombre record de séries en 2018, le streaming en tête

  • A
  • A
Les sites de streaming arrivent pour la première fois en tête des diffuseurs de série.
Les sites de streaming arrivent pour la première fois en tête des diffuseurs de série. © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Quelque 495 séries télévisées ont diffusé de nouveaux épisodes en 2018 aux Etats-Unis, les plateformes de vidéo en ligne arrivant en tête des diffuseurs.

Quelque 495 séries télévisées ont diffusé de nouveaux épisodes en 2018 aux Etats-Unis, les plateformes de vidéo en ligne arrivant pour la première fois en tête des diffuseurs, selon des données communiquées par FX Networks Research.

Le nombre de séries en hausse de 129% depuis 2010. La hausse du nombre de séries tend à ralentir et n'a atteint que 1,6% par rapport à 2017, contre 7% l'année précédente et 7,8% en 2016. Depuis 2010, le nombre de séries actives (qui se lancent ou continuent à diffuser de nouveaux épisodes) a bondi de 129%, selon les données du service d'étude de la chaîne câblée FX, qui appartient désormais au groupe Disney.

Pour la première fois, les plateformes de vidéo en ligne sont les principales productrices de contenu, avec 160 séries contre 146 pour les grandes chaînes américaines hertziennes (ABC, CBS, NBC et Fox), et 144 pour le câble. En six ans, le nombre de séries produites par les services de streaming a plus que décuplé (de 15 à 160), sous l'effet du développement de Netflix, mais aussi d'Amazon et de Hulu. La domination des plateformes de vidéo à la demande devrait encore s'affirmer en 2019 avec le lancement des services d'Apple, de Disney et de WarnerMedia, qui possèdent chacun l'exclusivité sur un nombre important de programmes.

Progression des chaînes à option. Autre tendance, moins lourde, celle-là: le renforcement des chaînes à option, principalement HBO et Showtime, dont le nombre de séries continue à progresser chaque année (45 en 2018). Lors du lancement en 2002 de l'étude de FX Networks Research, l'offre de séries représentait un tiers de ce qu'elle est aujourd'hui (182 contre 495), et la production était assurée aux trois quarts par les grandes chaînes américaines.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP