"Docteur Jerry et Mister Love", "Shine", "Mélodie" : les films de la vie de Kad Merad

, modifié à
  • A
  • A
Kad Merad 10:05
Kad Merad était l'invité de Mathieu Charrier sur Europe 1, samedi. © Europe 1
Partagez sur :
Dans l'émission cinéma d'Europe 1, "CLAP !", un invité se prête chaque semaine à un questionnaire cinéma sur les films de sa vie. Samedi, c'est l'acteur français Kad Merad qui a répondu aux questions de Mathieu Charrier sur ses longs métrages mémorables, du plus émouvant à celui dont l'accueil public fut le plus… mitigé.
INTERVIEW

Tous les samedis pendant une heure dans CLAP !, le spécialiste cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier, fait le tour de l'actualité du septième art. Chaque semaine, un invité, qu'il soit ou non du monde du cinéma, se soumet à un questionnaire personnel sur les films de sa vie. Samedi, le célèbre acteur Kad Merad s'est plongé dans ses souvenirs de cinéphile, de la bande originale de Shine qu'il écoutait sur des cassettes à Bruce Lee en passant par Frank Capra et La Vie est belle. 

Quel est votre premier souvenir de cinéma ?

Si je remonte, il me semble que c'est Bruce Lee ! Dans un centre commercial à Grigny, il y avait un cinéma et avec des potes, on allait voir Bruce Lee. Et quand on sortait, on se fabriquait des nunchakus !

Le film que vous auriez aimé voir au cinéma?

Ça, c'est une bonne question. Il y en a tellement… Peut-être Docteur Jerry et Mister Love. C'est mon film culte de Jerry Lewis, que j'ai vu à la télé. J'aurais bien aimé voir ça en public, parce que c'est un film que j'adore. C'est le film que j'aime le plus je crois avec La Vie est belle, de Frank Capra.

Votre meilleur souvenir en salles?

Difficile de répondre parce qu'il y a tellement de choses… Si je prends un film dans lequel je joue, il y a eu, par exemple, à Venise, une standing ovation pour le film La Mélodie de Rachid Hami. J'étais avec les gamins qui prenaient pour la première fois l'avion et qui ensuite se retrouvaient à Venise alors qu'ils viennent des quartiers difficiles. On était tous en costume. Et à Venise, on est perchés au balcon et la salle est en bas. Elle s'est retournée et levée après le film. Et je me souviens d'avoir vu ces enfants en larmes, émus. ça m'a ému énormément. C'est un grand souvenir, parce que le film n'a pas eu de succès après en France, malheureusement.

Quel est votre pire souvenir en salles ?

Je sais ! Mais c'est horrible, horri-ble. C'est Mais qui a re-tué Pamela Rose ? qu'on a réalisé avec Olivier (Baroux). Le film sort le mercredi. Et on décide d'aller faire la tournée, d'aller voir dans les salles. Je me souviens qu'Olivier est allé à Montparnasse, c'était la séance de 14 heures. On est entrés dans la salle et il n'y avait que deux personnes le jour de la sortie. Là, on a pris une claque dans la gueule, comme on dit. 

Le film que vous aimez mais que vous avez honte d'avouer ?

Ça, il n'y en a pas. On m'a déjà posé cette question : le film que j'aime, mais que j'ai honte d'avouer… J'allais dire Rambo, mais même Rambo pour moi c'est un chef-d'œuvre. Le premier, pas le dernier, évidemment. Non, mais les films avec un peu de testostérone, quoi. Les films où tu ne réfléchis pas tellement. Mais en même temps, c'est un cinéma, c'est un genre. Et puis heureusement qu'il est là aussi, ce cinéma. Donc je n'ai jamais honte, en fait.

Selon vous, quelle est la plus belle scène de cinéma ?

C'est peut être une scène de La Vie est belle de Frank Capra. Quand il rentre chez lui à la fin, il a décidé de ne pas mourir. Il a compris que sans lui, le monde serait pourri et il rentre et traverse toute la ville. Et il souhaite un joyeux Noël à un magasin. Il est heureux et il rentre chez lui. C'est une espèce de happy-end extraordinaire. Je pense que c'est une des plus belles scènes de cinéma. Je m'en suis inspiré quand j'ai réalisé Marseille. Il y a une scène où je fais courir un petit gamin qui dit qu'il est content d'aller au Vélodrome. Et je me suis inspiré de cette scène de cabaret où il court dans la rue et dit "Je vais au Vélodrome, Monsieur le Boucher, je vais au Vélodrome !"

Le film qui vous fait le plus rire ?

Il y en a plein ! Peut-être La Folie des grandeurs.

Et le film qui vous fait le plus pleurer?

La Vie est belle ! Dès la première seconde, comme je sais ce qui va se passer, je pleure avant même de l'avoir vu. Toutes les scènes de ce film sont incroyables.

Le film que vous conseillerez à votre meilleur ami ?

J'hésite toujours entre La Vie est belle et Docteur Jerry et Mister Love, parce que ces deux films sont importants pour moi. Donc, La Vie est belle. Ça, c'est très positif. C'est quelqu'un qui ne va pas bien. On peut faire du bien. Ça peut faire du bien. 

Et le film que vous conseillerez à votre pire ennemi ? 

Pas sympa pour le film ! Moi, je dirais L'Arbre aux sabots. C'est un film qui doit durer quatre ou six heures et que j'ai vu quand j'étais à l'école. Je devais en quatrième, c'était une sortie scolaire. C'est le souvenir que j'en garde : un film long et hyper pénible. Mais peut-être que c'est un chef-d'œuvre.

La bande originale qui vous a marqué à vie ?

Shine ! Je me la suis d'abord trimballée en cassette. C'est vraiment une bande originale que j'adore. C'est très mélancolique, très romantique. C'est du piano, de la musique classique. C'est aussi l'histoire de Shine, celle d'un grand pianiste interprété par Geoffrey Rush. C'est un film magnifique. 

Europe 1
Par Mathieu Charrier