Quand la fille d'Olivier de Benoist tente d'écrire les blagues de son père

, modifié à
  • A
  • A
olivier de benoist 0:41
L'humoriste Olivier de Benoist s'est inspiré de ses quatre enfants pour écrire son dernier spectacle © Europe 1
Partagez sur :
L'humoriste Olivier de Benoist, père de quatre enfants, reprend à partir du 30 septembre son spectacle "Le petit dernier". Un one man show inspiré de son quotidien de père de famille que sa fille aînée de 15 ans aimerait bien en partie réécrire, comme il s'en est amusé au micro d'Anne Roumanoff.
INTERVIEW

S'inspirer de ses enfants, oui. Leur faire écrire son spectacle, non. Olivier de Benoist reprend à partir du 30 septembre la tournée de son one man show Le petit dernier, inspiré de son quotidien de père de famille de quatre enfants. Dans l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, l'humoriste s'amuse à raconter comment sa fille aînée de 15 ans tente d'influencer son spectacle.

Une inspiration mutuelle

Olivier de Benoist ne s'inspire pas de ses enfants uniquement pour écrire ses spectacles. Il les met aussi à profit pour ses vidéos comiques sur Instagram. Une collaboration qui n'a finalement pas duré. "Je ne fais plus de vidéos avec eux, parce que maintenant ils me demandent de l'argent ou de faire des placements de produit", s'amuse le père de famille.

Sa fille aînée de 15 ans aimerait pourtant bien inspirer les blagues de son père, mais désormais de manière plus directe. "Ma fille veut devenir humoriste", explique Olivier de Benoist. "Elle écrit des vannes et me demande de les tester sur scène. Ce que je ne fais évidemment pas. Mais maintenant elle me demande des enregistrements, pour être certaine que je dise bien ses blagues". 

Les quatre enfants d'Olivier de Benoist représentent une source d'inspiration qu'il ne souhaite désormais plus alimenter. "Je ne veux pas plus d'enfants. Avec le confinement, j'ai fait l'école à la maison, je n'en pouvais plus", se souvient-il. Avant de finir par une blague : "Il paraît qu'il y a une génération Covid, des enfants conçus pendant le confinement. Alors qu'il y a des parents qui auraient tout fait pour se séparer de leurs enfants ! Du coup, je me demande : pourquoi est-ce qu'il n'y a pas eu d'échanges ?".

Europe 1
Par Alexis Patri