Cinéma : les films à ne pas manquer en 2019

, modifié à
  • A
  • A
Super-héros, thrillers, films d'animations, classiques revisités : il y en aura encore pour tous les goûts au cinéma en 2019.
Super-héros, thrillers, films d'animations, classiques revisités : il y en aura encore pour tous les goûts au cinéma en 2019. © DR / Montage Europe 1
Partagez sur :
Dans les salles obscures, 2019 sera particulièrement riche en films d’animation, tandis qu'avec "Star Wars" et ses super-héros, Disney devrait de nouveau être le chouchou des spectateurs.

2019 sera-t-elle l’année du rebond pour les cinémas français ? Avec 200,5 millions d’entrées dans les salles obscures, 2018 a en effet marqué le pas au box-office pour la deuxième année de suite. Avec "seulement" 37 films au-dessus du million de spectateurs, au plus bas depuis 1996, le 7ème art a peiné à rassembler massivement le public. Mais les mois à venir sont porteurs d’espoir : entre les dessins animés, les remakes de grands classiques et les blockbusters XXL, le calendrier 2019 des sorties ne manque pas d’attrait. Europe 1 vous présente les films à ne surtout pas rater.

Pour les plus jeunes

Rarement les cinéphiles en herbe auront eu autant de choix. Tout au long de l’année, les gros films d’animation vont s’enchaîner, pour le plus grand bonheur des enfants et (parfois) de leurs parents. L’événement de l’année est programmé au 26 juin avec la sortie très attendue de Toy Story 4, neuf ans après le troisième film de la plus célèbre saga de Pixar. Cette fois, Woody va devoir gérer l’arrivée dans la boîte à jouets d’un nouveau récalcitrant.

Disney trouvera-t-il un successeur au tube "Libérée, délivrée" ? Réponse le 20 novembre dans La Reine des Neiges 2, avec en perspective un potentiel cauchemar musical pour les parents… Avant ça, les enfants auront déjà eu leur dose d’aventure grâce à Dragons 3 : Le Monde Caché (6 février), suite (et fin ?) de l’histoire du Viking Harold et de son dragon Krokmou.

Et aussi : Minuscule 2 : Les Mandibules du Bout du Monde (30 janvier), suite du bijou français mettant en scène des insectes dans des décors naturels ; Ralph 2.0 (13 février) ; La Grande Aventure Lego 2(20 février)…

Pour retomber en enfance

Il n’y a pas que les dessins animés dans la vie et les enfants pourront cette année (re)découvrir trois classiques Disney qui ont marqué les plus grands, revisités en prises de vue réelles. Le coup d’envoi sera donné avec Dumbo(27 mars), confié aux bons soins de Tim Burton, chargé de recréer l’émotion du dessin animé original. Suivront Aladdin(22 mai), transformé en comédie musicale par l’explosif Guy Ritchie (Snatch, Sherlock Holmes…) puis Le Roi Lion (17 juillet), réalisé par John Favreau, déjà derrière le remake du Livre de la Jungle en 2016.

Et comment passer à côté de Pokémon Détective Pikachu (8 mai), film "live" mettant en scène la célèbre bestiole jaune. Doué de la parole, coiffé d’une casquette façon Sherlock Holmes et surtout… poilu (Internet est déjà fan), Pikachu va aider un garçon à retrouver son père dans un monde où cohabitent humains et Pokémons.

Pour rire de bon cœur

Cinq ans après Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? (12 millions d’entrées), le couple Verneuil (Christian Clavier et Chantal Lauby) remet le couvert dans Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (30 janvier), dont Europe 1 est partenaire. Cette fois, les parents vont tout faire pour empêcher leurs quatre filles d’aller s’installer à l’étranger avec leurs maris.

Autre retour, plus inattendu, celui de… Tanguy ! 18 ans après avoir enfin réussi à quitter le domicile familial, le fils un peu collant d’André Dussollier et Sabine Azéma, revient habiter, avec sa fille, chez ses parents (10 avril). Enfin, la bande des Petits Mouchoirs se reforme dans Nous finirons ensemble (1er mai). Séparés depuis plusieurs années, les anciens amis se retrouvent pour l’anniversaire surprise de Max (François Cluzet).

Et aussi : Bienvenue à Zombieland 2, suite de la comédie horrifique qui avait révélé Emma Stone et Jesse Eisenberg en 2009 (6 novembre) ; Holmes & Watson, qui se moque du mythique détective avec le duo Will Ferrell - John C. Reilly (27 février) ; Shazam ! (3 avril), l’histoire de Billy Batson, ado de 14 ans qui peut se transformer en super-héros adulte…

Pour être scotché à son siège

Une fois n’est pas coutume, commençons cette revue des films à grand spectacle par un film français : Le Chant du Loup (20 février). Pour sa première réalisation, Antonin Baudry, scénariste de Quai d’Orsay, s’attaque au genre bien particulier du "film de sous-marin" et nous promet une tension maximale. Pour ne rien gâcher, Mathieu Kassovitz, Reda Kateb, Omar Sy et François Civil sont envoyés en mission. Eux ont affronté un sous-marin dans Fast and Furious 7 : Jason Statham et Dwayne "The Rock" Johnson s’échappent en solo de la franchise musclée dans le spin-off Hobbs & Shaw (7 août).

Les super-héros ne seront pas en reste en 2019. Marvel mène (encore) la danse avec trois films. Captain Marvel ouvre le bal le 6 mars, un petit événement puisqu’il s’agit du premier film solo pour une héroïne de la "Maison des Idées". Situé dans les années 1990, il devrait servir de prélude à Avengers : Endgame (25 avril). Après la fin dramatique d’Infinity War, il y a comme un air de fin de règne pour Iron Man, Captain America, Thor et les autres. En face, DC Comics joue la contre-programmation : pas de Batman ni Superman mais Shazam ! (voir plus haut) et Joker, intrigante "origin story" sur la naissance du criminel maquillé en clown, interprété cette fois par Joaquin Phoenix (9 octobre).

Mais le pinacle de l’année sera sans conteste Star Wars : Épisode IX, suite et fin de la troisième trilogie intergalactique. Comme d’habitude, on ne sait rien du film, si ce n’est qu’il sera dirigé par J.J. Abrams (comme Le Réveil de la Force, l’épisode VII), que l’histoire se déroulera un an après les événements du Dernier Jedi, qui avait divisé les fans de la saga. Décollage le 18 décembre.

Et aussi : X-Men : Dark Phoenix, qui revisite l’histoire de jean Grey, déjà explorée dans X-Men : L’Affrontement final (5 juin) ; Godzilla 2 : Roi des Monstres, dont la bande-annonce promet une orgie de combats monstrueux ; Spider-Man : Far from Home, qui aura la lourde charge d’enchaîner après Avengers (3 juillet)…

Pour les cinéphiles

Ils sont peut-être les réalisateurs les plus doués de leur génération respective : en 2019, Martin Scorsese (76 ans), Quentin Tarantino (55 ans) et Xavier Dolan (29 ans) présentent tous un nouveau long-métrage. Le réalisateur des Affranchis revient à ses racines avec The Irishman (disponible sur Netflix dans l’année), film de mafia au casting de rêve : Robert de Niro, Al Pacino, Joe Pesci et Harvey Keitel.

The Irishman

© Al Pacino et Robert de Niro sur le tournage de "The Irishman", de Martin Scorsese.

L’attente est également grande pour le nouveau film de Quentin Tarantino, Once Upon A Time In Hollywood (14 août). L’enfant terrible du cinéma américain s’attaque aux meurtres de la "Famille" de Charles Manson dans les années 1960, dont celui de Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski. Au casting, un duo de luxe inédit : Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. Enfin, après quasiment un an d’attente, le Québécois Xavier Dolan sort Ma vie avec John F. Donovan (13 mars), son premier film en anglais avec notamment Kit Harington (le Jon Snow de Game of Thrones).

Et aussi : La mule, retour de Clint Eastwood devant la caméra en… passeur de drogue (23 janvier) ; Vice, avec un Christian Bale méconnaissable sous les traits de Dick Cheney (13 février) ; Ad Astra, dans lequel James Gray envoie Brad Pitt dans l’espace (22 mai) ; Rocketman, biopic d’Elton John avec Taron Egerton (29 mai) ; J'accuse, soit Roman Polanski qui adapte l'affaire Dreyfus avec une pléiade de stars françaises (4 décembre)…

Pour se faire peur

En 2017, M. Night Shyamalan avait surpris tout le monde avec Split, petit thriller horrifique bien ficelé qui s’était révélé être une sorte de suite… d’Incassable, son film de 1999 où Bruce Willis incarnait un super-héros qui s’ignore. Le réalisateur boucle sa trilogie avec Glass(16 janvier), qui mettra aux prises le héros avec le redoutable Elijah Price (Samuel L. Jackson), décidé à se servir de la Bête (James McAvoy) pour battre enfin l’incassable David Dunn.

On suivra aussi de près une production du studio Blumhouse, référence du frisson depuis quelques années : Us(20 mars), deuxième film de Jordan Peele (Get Out), qui mettra aux prises une famille partie se détendre dans sa résidence secondaire avec des invités imprévus. Puis, on jouera à se faire peur devant Ça : Chapitre 2 (18 septembre), retour du clown maléfique, 27 ans après son affrontement avec les enfants de Derry.

Et aussi : In the tall grass, adaptation d’une nouvelle de Stephen King (dans l’année) ; Annabelle 3 (juillet)…