Camélia Jordana : "Je ne suis pas en colère, mes propos sont régulièrement déformés"

  • A
  • A
camélia jordana 2:11
Camélia Jordana publie "facile x fragile", son troisième album © Europe 1
Partagez sur :
Camélia Jordana publie "facile x fragile", son troisième album. A la fois artiste la plus diffusée en radio pendant plusieurs mois avec son single "Facile" et sous les feux des critiques pour ses prises de parole engagées, la chanteuse et actrice césarisée regrette dans "Ça fait du bien" que ses propos soient régulièrement incompris et déformés.
INTERVIEW

La chanteuse et actrice césarisée Camélia Jordana est l'invitée mercredi de Ça fait du bien pour la sortie de son troisième et nouvel album, facile x fragile. À la fois populaire et parfois violemment critiquée pour ses prises de paroles engagées, l'artiste estime que certains médias favorisent l'incompréhension qu'elle peut susciter. "Je ne suis pas en colère", indique-t-elle en évoquant son image publique. "Entre ce que je suis et ce que les gens disent de moi, il y a généralement une grande différence."

"L'histoire de la France a des zones d'ombres, il faut en prendre conscience"

La chanteuse estime que ses prises de parole ne sont "pas des coups de gueule". "J'ai plutôt l'impression d'éviter de répondre à des questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre", explique-t-elle. "Et il se trouve que mes propos sont régulièrement déformés. Ça fait partie du jeu, malheureusement".

Camélia Jordana regrette que l'on se trompe sur ses motivations. "Mon élan part de quelque chose de plutôt très bienveillant et altruiste. J'adore mon pays et l'histoire de ce pays est magnifique", rappelle-t-elle. "Il y a des zones d'ombres. L'idée, c'est de pouvoir prendre conscience des choses, pour qu'elles soient encore plus belles ensemble. J'espère qu'avec le temps, les gens comprendront."

"J'ai juste envie de faire de la musique"

L'artiste estime aussi que certains journalistes tiennent absolument à la faire intervenir sur les sujets d'actualité les plus polémiques. "Depuis ma prise de parole chez Laurent Ruquier en mai dernier, qui a été complètement déformée, il y a un grand appétit à me faire parler sur ces sujets", s'exaspère-t-elle. "Même s'il y a encore des journalistes qui font très bien leur travail."

"Je ne réponds pas, et du coup, on invente des trouvailles étonnantes. C'est assez fou", ajoute-t-elle. "Alors que j'ai juste envie de faire de la musique." Et c'est ce qu'elle fait avec son nouvel album, facile x fragile, sorti le 29 janvier.

Europe 1
Par Alexis Patri