Bob Sinclar : "Ma volonté n'était pas de rester au sommet de la vague"

  • A
  • A
0:56
Partagez sur :
Dans la Matinale d'Europe 1 samedi, le DJ français Bob Sinclar assure que l'amour de la musique reste le moteur de sa carrière, et de sa vie.
INTERVIEW

Après 20 ans de carrière, Bob Sinclar n'a rien perdu de la passion qui l'animait à ses débuts. C'est avec une immense excitation que le DJ français s'apprête à se produire samedi soir sur la scène du théâtre antique d'Orange, avant de s'envoler à peine quelques heures plus tard, en avion privé, pour son habituel show nocturne à Ibiza.

Entouré "des meilleurs" musiciens. "Je vis, je dors, je rêve musique", confie Bob Sinclar au micro d'Europe 1 samedi matin. Bien qu'il manie des sons électroniques, la musique acoustique occupe une place essentielle pour le DJ. "Quand j'ai commencé dans la musique électronique, je n'étais pas musicien. Je faisais tout à base de samples, de sons recyclés. Mais je me suis toujours entouré de musiciens, et aujourd'hui des meilleurs", assure-t-il. "Les musiciens sont très importants pour moi et me donnent beaucoup d'inspiration".

"Des univers différents sur le dancefloor". Son inspiration, il la trouve aussi et surtout "dans la musique du passé". "J'écoute beaucoup Frank Sinatra, du jazz, du disco, du funk… J'essaie d'amener des univers différents sur le dancefloor. On ne peut pas jouer toujours la même musique dans les clubs", explique Bob Sinclar. 

"J'étais fan de hip hop". Aujourd'hui, il tache d'observer sa carrière avec humilité. "Ma volonté n'était pas de rester au sommet de la vague. C'était avant tout de faire de la musique", confie-t-il. "J'étais fan de hip hop, de tous ces DJ qui créaient cette musique avec des samples. J'ai essayé de recréer ça et c'est devenu ma passion. Et puis un jour, par accident, miraculeusement, un titre à moi est passé à la radio".

Europe 1
Par Anaïs Huet