Jérôme Cazadieu : "Ce week-end est extrêmement important pour L'Équipe"

, modifié à
  • A
  • A
Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction de L'Équipe, était l'invité de Bons baisers du Mondial vendredi. © EUROPE 1
Partagez sur :

Pour le directeur de la rédaction de "L'Équipe", la finale de la Coupe du monde dimanche entre la France et la Croatie est évidemment un rendez-vous historique. Jérôme Cazadieu a déjà "une idée" de la Une de lundi.

INTERVIEW

"Pour l'Éternité". D'aucuns se souviennent de la Une de L'Équipe du lundi 13 juillet 1998. La veille, la France venait d'être sacrée championne du monde pour la première fois de son histoire. Le quotidien sportif s'était alors vendu à plus d'1,6 million d'exemplaires. Vingt ans après, les Bleus disputent à nouveau la finale de la Coupe du monde, dimanche à 17 heures face à la Croatie. "Ce week-end est extrêmement important pour nous", confie sur Europe 1 Jérôme Cazadieu, le directeur de la rédaction de L'Équipe.

"Un peu difficile" de battre le record de 1998. "Pour battre le record de 1998, ça va être un peu difficile", avoue cependant l'homme de médias, qui prévoit un tirage autour du million d'exemplaires. "Mais on réimprimera lundi en début d'après-midi. On peut aussi aller au-delà", prévient-il dans Bons baisers du Mondial. Plusieurs facteurs peuvent ainsi faire fluctuer les ventes du journal. En premier lieu, évidemment, le résultat du match.

En 2006, pour la deuxième finale de la Coupe du monde des Français, perdue contre l'Italie cette fois, L'Équipe avait vendu quelque 862.000 exemplaires, soit environ deux fois moins qu'en 1998. Mais le scénario du match peut aussi avoir une incidence : "s'il est débridé, si les Français gagnent largement ou si on a un match comme contre l'Argentine en huitièmes, cela peut pousser les ventes vers le haut", renseigne Jérôme Cazadieu, qui a déjà "anticipé pas mal de choses"… dont la Une de lundi.

"On a une idée" de la Une. "On a une idée de ce qu'on peut faire mais on ne va pas donner d'indication pour ne pas porter malchance aux Bleus", lance encore le directeur de la rédaction du quotidien, qui proposera pour l'occasion des "notes de joueurs plus luxueuses qu'habituellement".

"Un élan populaire qu'on n'avait pas ressenti il y a deux ans". Jérôme Cazadieu observe en tout cas "un élan populaire qu'on n'avait pas ressenti il y a deux ans alors que l'Euro était en France". "Si les Français sont champions du monde, je pense qu'on va avoir quelque chose qui sera au moins équivalent à 98", pronostique-t-il enfin. C'est précisément ce qu'illustre la Une du magazine L'Équipe, ce week-end, titré "À demain", avec une photo des Champs-Élysées prise mardi soir, quelques heures après la demi-finale de la France.